Nakivale : Suzanne détient un guichet qui distribue de l’argent aux réfugiés

Suzanne Nininahazwe participe dans le paiement des frais mensuels de ration alimentaire aux réfugiés du camp de Nakivale en Ouganda depuis le mois de juillet. Cette réfugiée burundaise collabore avec la banque Equity.

Avec un capital de 10 millions de shillings ougandais, Suzanne Nininahazwe collabore actuellement avec la banque Equity dans les activités de paiement mensuel des frais de ration alimentaire aux réfugiés. Suzanne Nininahazwe reçoit un bénéfice de 70 mille shillings chaque mois mais elle déplore la petite taille de son capital.

« Ma caisse se vide trois fois par jour dans la période de paiement des réfugiés. Il y a des frais de retrait que je dois payer de payer chaque fois que je vais retirer des fonds supplémentaires pour payer les réfugiés », explique Suzanne Nininahazwe.

Selon cette réfugiée, la plupart des clients n’attendent pas son retour. Ils décident souvent d’aller ailleurs pour qu’ils soient rapidement servis, signale Suzanne Nininahazwe.

L’argent gagné lui permet de combler la ration alimentaire, de payer les frais scolaires pour les enfants et d’acheter des habits. Mais Suzanne Nininahazwe estime qu’elle gagnerait plus si elle avait un grand capital.

Le camp des réfugiés de Nakivale en Ouganda abrite plus d’un million quatre cents mille réfugiés et demandeurs d’asile dont plus de 49 mille Burundais qui ont fui la crise liée au troisième mandat du président de la République depuis 2015.

Avec l'appui de Austrian Development Cooperation