Verdict dans un procès contre un membre du parti CNL

Cinq ans de servitude pénale, et un dédommagement de plus de 4 millions et demie, telles sont certaines des condamnations prononcées par le Tribunal de Grande Instance de Ngozi ce jeudi contre un nommé  Pasteur Mpawenimana, membre du parti CNL.

Le verdict dans cette affaire jugée dans le cadre de la flagrance a été rendu ce jeudi vers 11 heures. L'audience publique de ce dossier avait eu lieu dans l'après-midi de ce mercredi.

Pasteur Mpawenimana, membre du parti CNL a été appréhendé lundi dernier au premier jour de la campagne électorale au stade de Muremera au chef-lieu de la province de Ngozi. Le substitut du procureur de Ngozi a accusé Pasteur Mpawenimana de 3 chefs d'accusation à savoir, l'enlèvement, les coups et blessures ainsi que l'extorsion contre 5 jeunes Imbonerakure de l'université de Ngozi.

Un de ces Imbonerakure avait été surpris en train de prendre des photos et enregistrer des plaques d'immatriculation des véhicules et motos qui avaient été utilisés pendant la campagne électorale du parti CNL.

Pasteur Mpawenimana s'est défendu en disant qu'il a plutôt sauvé ce jeune qui allait être lynché par les membres du parti CNL. Il a affirmé avoir conduit dans son véhicule un jeune Imbonerakure jusqu'au poste des policiers. Le tribunal de grande instance de Ngozi n'a pas accepté la défense de Pasteur Mpawenimana. Il a alors été condamné à 5 ans d'emprisonnement, une amende de 100 mille francs burundais, un dédommagement de 4.095.000 ainsi que 2. 500. 000 francs comme frais de soins de ces Imbonerakure. A défaut de payer toutes ces sommes, Pasteur Mpawenimana écopera la peine de 12 ans et 6 mois d'emprisonnement.