Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Un ancien responsable des imbonerakure dans la province de Ngozi incarcéré avec ses deux co- accusés.

Trois personnes dont l’ancien responsable des imbonerakure dans la province de Ngozi sont incarcérées en mairie de Bujumbura depuis la semaine dernière. Elles sont accusées de tuer une personne  et de jeter son cadavre  dans la rivière Nkaka qui sépare les communes de Ngozi et Mwumba de la province de Ngozi.

Musafili NIYONKURU est le nom de l’ancien responsable des imbonerakure en province de Ngozi incarcéré dans la capitale économique, Bujumbura. Nos sources à Ngozi indiquent qu’au  début du mois de février dernier, Musafili NIYONKURU avec son camarade, infirmier au chef-lieu de la province Ngozi,  ont enlevé un certain Bernard NSABIMANA surnommé Petit.  Bernard NSABIMANA a été séquestré  au domicile de Musafili NIYONKURU et ils l’ont  assassiné par étranglement. Les deux ont appelé un  motard pour pouvoir déplacer le cadavre. Le corps  a été retrouvé le lendemain dans la rivière Nkaka qui sépare les communes de Ngozi et Mwumba. Informations confirmées par  le porte-parole du ministère de la police, Pierre NKURIKIYE.  « Le 05 février 2022 dans la rivière Nkaka de Vyerwa en commune Ngozi, il y a eu découverte d’un corps sans vie d’un certain Bernard NSABIMANA surnommé Petit qui était employé de l’hôtel WINAZ de Ngozi.  Après cette découverte macabre, l’enquête a été menée et les résultats sont les suivants : il ressort de cette enquête que dans la nuit du 04 février 2022 un certain Musafili NIYONKURU a enlevé et séquestré puis assassiné par étranglement la victime. Il a été aidé dans cet acte ignoble par un certain NTAHOMVUKIYE Gérard qui est sage-femme à l’hôpital autonome de Ngozi. Apres la commission de ce forfait, les deux ont appelé le motard de MUSAFILI pour déplacer le corps de la chambre du crime vers cette rivière. Le motard a été appréhendé comme vous l’avez vu. C’est un certain NIYONKURU Rahai-Loy ».

Pierre NKURIKIYE  précise également que tous les trois reconnaissent avoir commis le crime. « Les trois acceptent avoir commis les faits tel que je viens de le décrire et maintenant alors l’enquête est terminée et ils vont être déferlés  devant la justice pour qu’ils puissent être jugés et pour qu’ils puissent répondre de l’acte ignoble qu’ils ont commis ».

Les habitants du chef-lieu de la province Ngozi apprécient   le travail de la police qui a pu appréhender les bourreaux de Bernard NSABIMANA. Ils craignent  toutefois que Musafili NIYONKURU soit libéré à tout moment car  très actif au sein  parti CNDD-FDD dans la province de Ngozi.

Musafili NIYONKURU est accusé de beaucoup de crimes dont ceux en rapport avec les disparitions de certains habitants de la ville de Ngozi. Parmi ces disparitions figure celle d’un jeune homme du nom de Pascal COYITUNGIYE qui venait du Rwanda pour célébrer  le nouvel an avec sa famille. Pascal COYITUNGIYE a été enlevé par Musafili NIYONKURU au quartier Kinyami au chef-lieu de la province Ngozi. Il  était à bord du  véhicule du responsable du service national des renseignements à Ngozi. Depuis ce jour, Pascal COYITUNGIYE est introuvable.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 465 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech