Flagrance dans un dossier de fraude : Les gros poissons s’en sortent indemnes

Une peine de 10 ans de prison ferme a été infligée à quatre personnes par le tribunal de grande Instance de Mukaza ce mardi 15 décembre. Arrêtées dans la nuit de dimanche à lundi par la police, les 4 personnes étaient sur le point de faire entrer frauduleusement au pays des pagnes à partir du Lac-Tanganyika.

Parmi les 4 condamnés figurent 3 pêcheurs et un policier du poste de la police qui assure la sécurité au bord du lac Tanganyika. Dans l’audience publique de flagrance de ce mardi, les 4 condamnés ont essayé de démontrer qu’ils n’avaient été recruter que juste pour la décharge du bateau qui transportait ces pagnes. Mais, le tribunal n’a pas pris en considération leurs plaidoiries. Ils ont d’ailleurs révélé qu’ils allaient toucher une somme de 50 mille francs burundais une fois leur travail terminé. Ceux qui leur avaient donné la mission étaient venus à bord des véhicules et ces derniers sont restés garés au bord du Lac Tanganyika pendant longtemps, ont-ils précisé.

Selon nos sources, les prévenus ont aussi souligné que c’est quand ils commençaient déjà à accomplir leur mission que les policiers leur ont tiré dessus et que sur le champ le conducteur du bateau est mort. Ceux qui assistaient à cette audience publique n’ont pas pu interpréter pourquoi la police n’a pas arrêté ceux qui étaient venus récupérer ces pagnes, ce qui montre, selon eux, qu’ils appartenaient à un haut cadre qui ne pouvait pas être inquiéter.

Le porte-parole adjoint du ministre ayant la sécurité dans ses attributions ainsi que le commissaire général de l’OBR avaient dit que l’identification des propriétaires de ces pagnes étaient facile du fait que leurs noms étaient mentionnés sur les colis. Pourtant, le tribunal n’a rien révélé. Les 4 condamnés ont plaidé non coupables et ils n’étaient assistés par aucun avocat.