Un leader du Cndd-Fdd à Gihanga accusé de viol sur des mineures

Le chef des Imbonerakure en commune Gihanga de la province Bubanza est accusé par la population d’abuser sexuellement des jeunes filles en leur promettant de l’argent. Cet Imbonerakure a été récemment attrapé en flagrant délit abusant une fille de l’école primaire du village 5. Les habitants de la localité dénoncent l’impunité dont jouit ce militant du parti au pouvoir.

Pasteur Hakizimana est le nom de ce responsable des Imbonerakure en commune Gihanga, province Bubanza. Il est connu sous les appellations de Ciza ou Gihugu qui signifie ‘’pays’’. Les habitants de cette commune indiquent que cet homme, père de six enfants, est devenu tristement célèbre pour les viols des jeunes filles.

Selon ces habitants, le surnommé Gihugu commet ces forfaits dans un hôtel du chef-lieu de la province qu’il gère avec le responsable des Imbonerakure en province Bubanza. Un des habitants de Gihanga relate le calvaire vécu par une jeune fille du village 5 au début de ce mois de mars.

‘’En date du 3 mars, il a pris une fille du village 5, élève de la 6ème année à l’école primaire. Il l’a amenée à l’hôtel New Star situé derrière les bâtiments du commissariat provincial de Bubanza. Cet hôtel est loué par Gihugu et Méthode, chef des Imbonerakure en province Bubanza. Cette fille a été violée. Il trompe les jeunes filles en leur promettant de l’argent, des robes et des jupes qui sont à la mode’’.

Ces habitants de Gihanga font savoir que ce n’est pas la première fois que ce responsable des Imbonerakure de leur commune abuse de cette fille. Mais, personne n’ose le dénoncer. Les parents de la victime et les administratifs à la base sont souvent intimidés par le nommé Pasteur Hakizimana, jouissant de son influence au sein du parti.

Victimes de l’inaction des autorités provinciales, les habitants de la province Bubanza demandent l’intervention du président de la République pour que le surnommé Gihugu soit finalement traduit devant la justice.

A ce propos, nous avons contacté Pasteur Hakizimana, il nous a répondu que nous nous sommes trompés de numéro. Nous avons également tenté de joindre Léopold Ngayisaba, administrateur de la commune Gihanga et Cléophace Nizigiyimana, gouverneur de la province Bubanza, mais tous les deux, leurs téléphones ne passaient pas.