SOS pour les victimes des inondations de Gatumba

Plus d’un mois après les inondations provoquées par le débordement de la rivière Rusizi, les habitants de la zone Gatumba, zone Mutimbuzi n’ont toujours pas de logis. A part un nombre restreint qui a bénéficié de tentes, d’autres dorment dans des petites huttes couvertes de sacs, ce qui fait qu’ils restent éveillés toutes les nuits, surtout pendant la période des pluies.

Certaines victimes des inondations de la zone Gatumba qui se sont entretenues avec la RPA indiquent que nombreuses parmi elles, surtout celles qui se trouvent dans les sites de Kinyinya 2 et Kigaramango, n’ont pas bénéficié de tentes pour s’abriter. Ces habitants de Gatumba qui n’ont pas de tentes font savoir qu’ils se sont débrouillés pour ériger des maisonnettes à l’aide des arbustes qu’ils couvrent par la suite avec des sacs et des nattes. Ces victimes d’inondations indiquent que lorsqu’il pleut, ces couvertures faites de sacs et de nattes ne leur servent à rien car l’eau pénètre dans ces maisonnettes et endommage les effets se trouvant dedans. D’où ils déplorent les conditions de vie dans lesquelles ils se trouvent surtout ceux qui ont une grande famille.

Les sites qui abritent les victimes des inondations de la zone Gatumba sont Kinyinya 2, Kigaramango et le village de la paix de Maramvya. Plus de 10.000 familles ont été contraintes de déménager suite à ces inondations depuis mi-avril.