Privée de liberté, Christa kaneza se voit aussi retirer le droit d’allaitement

Veuve de feu Thierry Kubwimana, Christa Kaneza est écrouée à la prison centrale de Mpimba depuis près de 2 mois. Soupçonnée d’avoir assassiné son mari, cette jeune maman n’a plus le droit d’allaiter son nourisson de 4 mois depuis 4 jours.

Christa Kaneza est une femme de 18 ans. En 4 mois seulement, elle a vu sa vie basculer. De jeune mariée à jeune maman, elle est vite passée au statut de veuve puis de détenue. En effet, à peine sortie de la maternité, elle et son bébé ont assisté impuissament à l’assassinat de l’époux et père de famille, et n’en réchapperont que de justesse. Un traumatisme qui, selon les membres de la famille du défunt, s’amplifie au jour le jour vu que le gouvernement en place ne cesse de remuer le couteau dans la plaie : ‘’ En plus d’avoir perdu un être cher frolé de près la mort, christa est en prison, séparée de son bébé. Et comme si cela ne suffisait pas, elle vient de se voir retirer le droit d’allaiter son enfant. C’est vraiment inhumain.’’ Déplore une des sœurs de feu Thierry Kubwimana.

Selon cette famille, il est incompréhensible de voir cette jeune femme croupir en prison sur de simples soupçons et sans avoir jamais comparu, alors que toutes les personnes citées dans cette affaire n’ont aucun lien avec elle. Désésperée, la famille de la victime en appelle à l’indulgence du président de la République pour rétablir cette jeune veuve dans ses droits. ‘’ Nous demandons au président de la République d’agir en père de famille et d’accorder à Christa le droit d’allaiter son enfant. De plus, nous interpellons la justice burundaise pour qu’elle dise le droit afin de rendre justice à cette jeune mère qui a injustement été longtemps séparée de son enfant.’’

Por rappel, selon les enquêtes menées par la RPA, Christa Kaneza serait le bouc émissaire de certains haut cadres du pays qui ont préféré sacrifier cette jeune mère pour maquiller un crime d’Etat.