Les habitants de Ruyigi alertent sur un trafic humain qui prend de l’ampleur

Bon nombre d’enfants originaires de la commune Gisuru en province Ruyigi partent de plus en plus en République Unie de Tanzanie. Emmenés en clandestinité, les parents s’inquiètent surtout que certains d’entre eux sont sexuellement exploités.

En commune Gisuru, le nombre d’enfants emmenés en Tanzanie est très inquiétant. Notre source dans ladite commune de la province Ruyigi révèle que ce trafic est fait par des commissionnaires burundais qui collaborent avec les tanzaniens. ‘’Avant, ils emmenaient les garçons. Mais actuellement, les filles sont de plus en plus sollicitées. Certains sont sexuellement exploités, d’autres font des travaux ménagers, ou travaillent dans des champs de tabac ou de tomates. Il y en a qui gardent des vaches. Ces commissionnaires les emmènent à l’insu de leurs parents.’’

Ce trafic d’enfant dure depuis 4 ans et les enfants ciblés ont l’âge compris entre 12 et 16 ans. ‘’ L’enfant de mon petit frère a passé toute une année là-bas. Quand il est revenu, il n’avait rien comme bagage, à part un téléphone portable et un panneau solaire d’une valeur de cinquante mille francs burundais. Nous nous sommes rendus compte de ce mouvement après 2016.’’Témoigne ce parent.

Contacté, Gad Ninganza, administrateur de la commune Gisuru, nous a fait savoir qu’il n’est pas habilité à donner des informations sur nos médias.