Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

La Tanzanie continue sa persécution des réfugiés burundais.

Au camp de Nduta, des communiqués à travers les hauts parleurs et les affiches  dans des lieux plus fréquentés rappellent aux réfugiés burundais  que l’heure a sonné pour qu’ils rentrent chez eux. De plus, le processus des burundais  en protection et en attente de partir pour le troisième pays d’asile a été suspendu.

Ce mercredi un véhicule sur lequel était installé un  haut-parleur parcourait le camp de Nduta en lançant un message qui invite les réfugiés burundais à rentrer au pays natal. Le même message est affiché un peu partout au camp surtout dans les lieux les plus fréquentés comme le témoigne ce réfugié. « On observe des affiches partout dans les sites où étaient aménagés les  marchés, sur les arbres, sur des pancartes implantés le long des routes et sur  des tableaux d’affichage. Il est écrit que  chaque réfugié burundais  n’a d’autre choix que celui du rapatriement et qu’aucun n’aura plus droit à l’assistance. Vous comprenez alors que  ça revient à dire qu’on a plus le droit d’être réfugié. C’est très grave.»

Ce courant n’a pas épargné même les Burundais qui sont sous la protection et ceux pour qui le processus était avancé. « Ce qui m’a beaucoup choqué, ce sont les réfugiés qui étaient  sous la protection et qui devraient bientôt partir pour le 3ème pays d’asile. Certains avaient  même déjà signé et pour d’autres, le processus  était avancé. Il y a même une famille qui avait déjà vendue et distribuer  tous ses biens puisque  le visa étaient, dit –on, déjà  disponible. Mais, on lui a signifié qu’il n’y aura plus de 3ème  pays pour les Burundais et que plutôt l’urgence pour les Burundais est le rapatriement», a ajouté un autre réfugié.

Le même  message avait récemment été adressé aux réfugiés burundais du camp de Nyarugusu. Il était précisé dans  ce  message que seuls les Congolais pouvaient  avoir droit au 3ème pays d’accueil.

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 171 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech