Des imbonerakure en patrouille à Buganda tabassent des gens.

Un habitant de la zone Ndava en commune Buganda de la Province Cibitoke a été sérieusement  battu ce mardi par des imbonerakure. Ces imbonerakure auteurs du forfait étaient en patrouille et ont croisé leur victime.

La victime de ces actes de violation des droits humains s’appelle Gaspard Minani de la zone Ndava, commune Buganda en province de Cibitoke. Selon nos sources sur place, le citoyen Minani Gaspard rentrait chez lui la nuit de ce mardi. En cours de route, au niveau de la colline Mirango tout près de la rivière Rusizi, il a croisé un groupe d’imbonerakure du CNDD-FDD qui fait des patrouilles nocturnes. Ces derniers l’ont conduit dans un ménage de l’un d’entre eux et l’ont mis à tabac. Pour le moment, la victime est dans un état critique,  déplore notre source. « Ces imbonerakure sont en possession des appareils de communication communément appelés Motorola. Minani a été tabassé par quatre imbonerakure de ce groupe qui patrouillent pendant la nuit. Ils allaient le tuer n’eut été l’intervention des habitants de la localité. Il est pour le moment alité au centre de santé de Ndava».

Les habitants de la zone Ndava indiquent que ces imbonerakure ont remplacé les forces de l’ordre car ils font des patrouilles et utilisent les outils de communication qui sont utilisés par les agents de sécurité. Celui qui a la malchance de les rencontrer en cours de route, s’il n’est pas tué il est tabassé et est dépouillé de tout ce qui est en sa possession. Cette population demande aux autorités administratives et sécuritaires de prendre des mesures qui s’imposent afin de couper court à ces actes de violation des droits humains dont elle est souvent victime.

A ce propos, la rédaction de la RPA a essayé de joindre Pamphile Hakizimana, administrateur de la commune Buganda, sans y parvenir.