Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Affaire Bunyoni: Un durcissement des conditions de détention qui fait craindre le pire

Affaire Bunyoni: Un durcissement des conditions de détention qui fait craindre le pire

Refus ce mercredi 22 mai à la famille d’Alain-Guillaume Bunyoni de lui rendre visite. Elle lui apportait de la nourriture là où il est détenu dans la prison de Gitega.  Les policiers ont exigé à sa fille de se déshabiller totalement pour la fouiller toute nue, ce que celle-ci a refusé. Dans l’entre temps, des alertes sur la menace de la sécurité de cet ancien premier ministre ont été déjà lancées.

Le régime de Ndayishimiye durcit davantage les conditions de détentions de l’ancien premier ministre Alain-Guillaume Bunyoni.

Ce mercredi 22 mai, la fille de cet ancien haut dignitaire du pays n’a pas pu remettre la nourriture à son père.  Dans la prison de Gitega, des policiers femmes ont exigé à la fille du Général  Bunyoni connu sous le nom de Joy Akimana de se déshabiller pour « la fouiller étant nue. »

Un ordre, selon nos sources, que la fille de l’ancien premier ministre n’a pas exécuté. Elle a   par la suite sollicité de l’aide auprès des responsables de la prison de Gitega et de la police provinciale. La jeune fille n’a reçu aucune aide, ces autorités lui ont signifié que « l’ordre vient d’en haut et qu’il faut le respecter », précisent toujours nos sources.

La fille de Bunyoni a fini par quitter la prison de Gitega sans rendre visite à son père, qui se trouve être le détenu dont : « Ses conditions de détention diffèrent des autres détenus. »  Les jours de visite de l’ancien premier ministre Bunyoni diffèrent des autres détenus de cette prison centrale de la capitale politique. Et seule  « sa femme et ses enfants ont la permission de le voir sous une surveillance et écoute stricte des policiers. »

Certaines sources de la RPA parmi les membres du parti CNDD-FDD font savoir que ce que la fille d’Alain Guillaume Bunyoni a vécu, a laissé des inquiétudes chez plus d’un.  « L’ordre de fouiller de manière inédite la famille de Bunyoni n’émanerait que du cercle de Ndayishimiye qui, ces derniers temps, aurait même planifié l’assassinat de Bunyoni », affirment ces sources du parti de l’aigle. 

La sécurité de l’ancien homme fort du régime CNDD-FDD était, ces derniers temps, « menacée par les proches de Ndayishimiye qui le considère comme un fardeau pour le régime en place », avait révélé certaines sources internes du parti au pouvoir. Ainsi, ce qui est arrivé à sa fille est interprété comme une stratégie de malmener les proches de Bunyoni pour qu’ils se lassent de lui rendre visite. Une situation qui pousserait Bunyoni à adopter un train de vie similaire à celui d’autres détenus, surtout le fait de solliciter de l’aide s’il désire se procurer d’une chose soit aux policiers ou aux autres membres du personnel pénitentiaire.

Une situation qui favoriserait son empoisonnement, craignent certains membres du parti CNDD-FDD qui accusent le cercle de Ndayishimiye d’avoir planifié l’exécution de Bunyoni.

 

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 183 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech