Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Une sentinelle abattue accidentellement par un policier ivre

Une sentinelle abattue accidentellement par un policier ivre

Une personne a été tuée la nuit du mardi 23 Mai, fusillée par un policier sur la colline
Kabere, zone et commune Mabaye en province Cibitoke. La police serait en train de tout
faire pour fausser les enquêtes en faisant croire que la victime était un voleur. Des
affirmations que dénoncent les témoins sur place.
La victime s’appelait Jean Ndagijimana. Il travaillait comme sentinelle au marché du chef-
lieu de la commune Mabayi en province Cibitoke. Selon nos sources, le crime s’est passé
vers minuit de ce mardi 23 Mai. A ce moment, un policier prénommé Alexis s’était querellé
avec un juge de la place et a quitté le bistrot dénommé SAGA pour prendre son fusil qu’il
avait laissé sur son poste d’attache. Mais à son retour, le juge en question avait déguerpi. Nos
sources font savoir que le policier en question a voulu ouvrir le feu sur les gens qui étaient à
l’intérieur dudit bistrot, mais ces derniers l’ont pris de court et ont réussi à fermer la porte à
temps. Fou de rage, poursuivent nos sources, le policier en question a vidé son chargeur et
l’une des balles a touché Jean Ndagijimana qui est mort sur le champ.

Pour le moment, les responsables de la police et l’officier de la police judiciaire de la place
sont en train de tout faire pour disculper ce policier en faisant porter le chapeau à la victime.
En effet, ils auraient élaboré un plan selon lequel Jean Ndagijimana a été abattu alors qu’il
escaladait le mur pour cambrioler la coopérative COSPEC sous la garde du policier en
question. ‘’Alexis et un de ses amis civile se sont employés à effacer toute trace de sang à
l’endroit où Jean a été abattu. Une fois la scène du crime nettoyé, ils ont alors déplacé le
corps de la victime jusque dans les enceintes de la coopérative COSPEC.’’ A révélé à la RPA
un des témoins oculaires de cette mascarade qui pense néanmoins que cette magouille
n’aboutira à rien vu que l’endroit où a été déposé le corps ne comporte aucune trace de sang
vu qu’il a été déplacé alors qu’il ne saignait plus.
Dans l’entre temps, le policier Alexis est entre les mains des agents de l’ordre en attendant la
suite des enquêtes.
Vous saurez qu’une réunion entre administratifs et responsables de la police est prévue et que
l’un des pointes à l’ordre du jour serait d’exiger à ces autorités policières d’instruire à leurs
agents de ne plus se présenter dans des bistrots munis d’armes à feu.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 156 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech