Un présumé voleur mis à mort par des Imbonerakure à Maramvya

Un homme a été tué la nuit de ce dimanche 25 Octobre au quartier Buhomba, zone Maramvya en commune Mutimbuzi de la province Bujumbura. Les informations fournies par la population et confirmées par les administratifs à la base indiquent que la victime  était un voleur et a été assassiné alors qu’elle tentait de cambrioler un ménage de la localité.

Cet homme tué la nuit s’appellait Jean-Bosco Manirakiza. Agé de 27ans, il était natif de la commune Rugombo en province Cibitoke.

Les informations fournies par la population qui vit près de l’endroit où a eu lieu ce drame indiquent que ce présumé voleur a d’abord démoli une partie d’une maison de la localité avant de s’y introduire. Il a ensuite poignardé le chef de ménage au  niveau du coup, et ce dernier a alerté le voisinage. ‘’Ce crime a eu lieu vers minuit passé de 30 minutes sur la 14ème  transversale, près du quartier Buhomba. Après que ce voleur ait été maîtrisé, des Imbonerakure venus en intervention ont commencé à le rouer de coups, lui demandant d’où il venait. Munis de machettes, ces derniers visaient surtout le visage. La victime a fini par rendre l’âme.’’ Témoigne cet habitant.

Les Imbonerakure en question font partie de l’équipe chargée de la sécurité dudit quartier. Ils étaient dirigés par un militaire prénommé Bolingo. Il y avait aussi le surnommé Robot ainsi que le chef de quartier surnommé Mwarimu.

Ces informations sont confirmées par un des responsables administratifs en zone Maramvya. Ce dernier nous a révélé que ce présumé voleur a blessé deux personnes y compris le propriétaire de la maison qu’il voulait dévaliser. Le lendemain dans l’après-midi, le corps de la victime gisait toujours à la 14ème transversale séparant le quartier Kirwati et la zone Maramvya. Les informations en provenance du quartier Buhomba indiquent que l’ordre d’enlever ce cadavre devrait être donné par l’administrateur de la commune Mutimbuzi. Ce dernier, selon les mêmes sources, présidait une réunion des administratifs locaux au bureau de  cette même commune.