Les membres du parti Cnl, bouc-émissaires des Imbonerakure de Maramvya

Un Imbonerakure a grièvement blessé son camarade à coups de machettes en zone Maramvya de la commune Mutimbuzi en province Bujumbura. Les deux Imbonerakure étanchaient ce dimanche leur soif dans un bistrot de la localité. Depuis ce lundi matin, d’autres Imbonerakure de la localité recherchent les militants du parti CNL prétextant que le présumé coupable a agi sur leurs instructions.

Le blessé à coups de machettes s’appelle Sébastien Nduwimana et son bourreau est connu sous le nom d’Eric Ntakarutimana. Les deux se sont bagarrés dans un bar situé à la 15ème transversale de la zone Maramvya. Un témoin raconte. « L’individu qui a été blessé à coups de machettes est connu sous le nom de Nduwimana et est un Imbonerakure. Celui qui a commis le crime s’appelle Ntakarutimana. Lui aussi c’est un Imbonerakure. Ils étaient ensemble dans un bar et ils ont commencé à se disputer. Je ne saurais si c’est par ivresse, il a pris une machette et l’a grièvement blessé ».

Après l’incident, Sébastien Nduwimana a été acheminé à un centre de santé de la localité de chez Omar. Sur place, les agents de santé ne l’ont pas accueilli vu son état. Il a été emmené à l’hôpital de Médecins sans frontières de Bujumbura où il reçoit des soins pour le moment.

Le matin de ce lundi, les Imbonerakure de la zone Maramvya ont entamé une chasse à l’homme contre les militants du parti CNL prétextant que le jeune Imbonerakure qui a commis le crime a des liens d’amitié avec les membres du parti CNL et qu’il aurait donc agi sur leurs instructions.

« Ce qui est sidérant, les Imbonerakure ont dit ce lundi matin qu’il faut chercher les militants du parti CNL. Que ce sont eux qui sont derrière ce crime alors que le jeune Imbonerakure coupable se trouve ici même », déplore un témoin.

La rédaction de la RPA n’a pas pu joindre Gaston Singira, le chef de zone Maramvya pour s’enquérir plus de détails.