Les Imbonerakure armés pour contrecarrer l’incursion des rebelles

Inquiétudes chez les habitants de différentes localités du Burundi suite aux propos tenus dans des réunions qui ont eu lieu le mercredi 30 septembre 2020. Dans ces dites réunions qualifiées de réunions de sécurité étaient conviées des Imbonerakure et quelques autorités.

Ces réunions tenues en date du 30 septembre dernier avaient un seul objectif. Il s’agissait de dire aux Imbonerakure qu’ils vont être armés pour assurer la sécurité de leurs localités et également pour opérer des arrestations sur des opposants au parti Cndd-Fdd. Selon des sources de la RPA en commune Rutana de la province Rutana, il s’est tenu deux réunions le même jour. La première, selon les mêmes sources, a réuni le ministre de l’intérieur et de la sécurité Gervais Ndirakobuca, qui avait effectué une descente dans cette province, et les responsables de la police dans les provinces du sud du Burundi. L’autre réunion, tenue au Lycée de Rutana, avait rassemblé les Imbonerakure et les émissaires du ministre Ndirakobuca. Chaque colline de la commune Rutana avait été représentée dans cette réunion par six Imbonerakure.

 ‘’Il y avait dans cette réunion le responsable provincial des Imbonerakure le prénommé Rénovât et le responsable des Imbonerakure en commune Rutana du nom de Désiré. Cette réunion a vu également la présence d’autres Imbonerakure qui collaborent étroitement avec la documentation. Chaque colline était représentée par 6 Imbonerakure. Des émissaires de ceux qui étaient venus de Bujumbura y étaient également. Dans cette réunion, il s’agissait d’expliquer aux Imbonerakure la façon dont ils vont faire face aux attaques des rebelles qui ont infiltré le pays. Ils leur ont dit de contrôler sérieusement la sécurité au niveau des collines et surtout de contrôler les mouvements des membres du parti CNL.’’ Révèle une de nos sources qui a participé à l’une de ces réunions.

En commune de Burambi, province Rumonge, les habitants indiquent, quant à eux, que le plan de distribution des armes est très avancé. ‘’Ici à Burambi, une réunion s’est tenue mercredi dernier. Y étaient présents le gouverneur, le commandant région, l’administrateur, les chefs de zone ainsi que tous les chefs collinaires, à l’exception de ceux qui ne sont pas membres du Cndd-Fdd. Au cours de cette réunion, ils se sont convenus que les autorités signent afin que la distribution des armes aux Imbonerakure commence. ‘’

A titre de rappel, de telles réunions ont eu lieu également en commune Muruta de la province Kayanza et en commune Gisuru de la province Ruyigi. A Muruta, il a été décidé que 3 Imbonerakure dignes de confiance seront armés sur chaque colline que compte la province Kayanza. Quant à Ruyigi, il a été convenu que des entrainements paramilitaires allaient reprendre en vue de former les Imbonerakure au maniement d’armes à feu, et surtout leur apprendre à mieux viser.

Ces réunions inquiètent beaucoup la population, qui demande d’ailleurs aux autorités du pays de suivre de près l’objectif de ces réunions.

Sur ces inquiétudes, la rédaction de la RPA a tenté de joindre le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Gervais Ndirakobuca, mais sans succès.