La criminalité en hausse au Burundi

Une personne a été tuée ce dimanche en zone Maramvya de la commune Mutimbuzi en province Bujumbura. Le motif de son assassinat n’est pas encore connu. Le présumé coupable qui se trouve être un des administratifs locaux est actuellement entre les mains de la police.

Vers 21 heures de ce dimanche 26 juillet, 3 jeunes causaient tranquillement en partageant un verre non loin de chez eux. A cet instant, le chef de cellule de la localité de Buhomba situé en zone Maramvya les apostropha et leur demanda ce qu’ils faisaient à cet endroit. Ces derniers lui auraient répondu avec arrogance. « A ton avis, que fait-on dans un bistrot ? » Auraient-ils répondu à cet administratif qui se trouve être un Imbonerakure. Une réponse qui aurait énervée ce dernier qui prit une bouteille cassée avec laquelle il poignarda, à deux reprises, un de ces jeunes prénommé Richard au niveau du ventre.

Selon nos sources, pris de peur, les autres auraient pris fuite. Quant à ce chef de cellule, il est retourné chez lui à la 15ème transversale. Mais, selon toujours les mêmes sources, il ne s’est pas éternisé à son domicile car il est ressorti quelques temps après, muni d’une machette. Il fut interpellé par un groupe d’Imbonerakure à 300 mètres de son domicile. Ces derniers, en collaboration avec les administratifs ont alors évacué la victime à un centre de santé de la place. Mais, poursuivent nos sources, comme son état allait en s’aggravant, le blessé fut transféré au dispensaire de Médecins Sans Frontière où il finira par succomber de ses blessures.

Pour le moment,  le chef de cellule auteur de ce crime est détenu au cachot de la zone Maramvya.

Joint par téléphone, Gaston Singora, chef de zone Maramvya nous a raccroché au nez après une brève présentation.  

A Kirundo, un père poignarde son fils à mort

Un homme de 35 ans originaire de la colline Kigaga en zone et commune Ntega de la province Kirundo est mort dans la matinée de ce lundi des suites de ses blessures.

Etant venu au secours de sa belle-mère qui se faisait tabasser, révèlent nos sources, le nommé Shirambere aurait été poignardé par son père qui n’a pas supporté que son fils s’interpose entre lui et sa femme. Cela s’est passé ce dimanche vers 21 heures. Selon le voisinage, la victime a tout de suite été amenée à l’hôpital où il succombera peu de temps son arrivée.

Karenzo Juvénal, auteur de ce crime, s’est par la suite volatilisé. La police indique être en train de le rechercher activement.