Gitega devient de plus en plus une menace pour Kigali

4 combattants d’un groupe armé venu du Burundi pour mener une attaque au sud du Rwanda ont été tués par l’armée rwandaise la nuit de ce vendredi 26 juin. 3 autres ont été capturés et des effets militaires saisis.

L’attaque a eu lieu la nuit de ce vendredi à samedi. Selon des informations en possession de la RPA, un groupe d’hommes armés a traversé la forêt de la Kibira en provenance de la commune frontalière de Bukinanyana, province Cibitoke. Les mêmes informations affirment qu’il était à ce moment minuit passé de 20 minutes. Leur cible, poursuivent nos sources, était une position militaire rwandaise située au sud du pays, plus précisément dans le secteur de Ruheru du district Nyaruguru.

Un des habitants de Bukinanyana qui s’est entretenu avec la RPA fait savoir que cela faisait au moins 3 jours qu’ils étaient inquiétés par un mouvement de va-et-vient d’hommes armés qui sillonnaient les collines Bugogo et Barizo.

Côté rwandais, ils confirment cette attaque. Selon un communiqué sorti ce samedi matin et émanant des forces armées rwandaises, leurs militaires ont mené un combat acharné avec ce groupe de gens jusqu’à les repousser jusque dans la forêt de la Kibira où ils étaient venus. Ces hommes armés étaient estimés à une centaine, lit-on toujours dans ce communiqué. Ledit communiqué fait également état de 4 rebelles tués et de 3 militaires rwandais blessés. 3 assaillants auraient été capturés, selon une des sources de la RPA. En plus de ces captifs, l’armée rwandaise a également pu mettre la main sur quelques armes et munitions dont les balles et les grenades, sans parler des tenues militaires. Dans ce lot saisi figurait aussi des rations conditionnées portant la mention ‘’Force de Défense Nationale du Burundi ‘’. Pour clore ce communiqué, l’armée rwandaise a promis de riposter vu que ce n’est pas la première fois que ces groupes armés s’attaquent à eux.

Le porte-parole de l’armée burundaise fait savoir que le sol burundais ne peut pas être le sanctuaire des éléments qui perturbent la sécurité des pays voisins.