Découverte du corps d’une femme portée disparue à Cibitoke

Un corps d’une femme a été découvert ce dimanche en état de décomposition dans la commune Buganda de la province Cibitoke. Les informations en provenance des proches de la famille de la victime indiquent que la leur avait été portée disparue depuis une semaine.

La victime s’appelait Pulcherie Nizigama. Agée de 40 ans, son corps a été découvert le dimanche 04 septembre dans la zone Ndava de la commune Buganda en province Cibitoke. Selon les proches de sa famille, cette femme a répondu à un appel téléphonique le 27 septembre alors qu’elle se trouvait à son domicile dans la commune Gihanga de la province Bubanza. Les mêmes sources précisent que Pulcherie Nizigama a par la suite quitté son domicile et qu’elle a été vue pour la dernière fois en compagnie de 3 hommes dans un bistrot de la commune Buganda.

Les proches de sa famille à Buganda font savoir qu’ils l’ont attendue mais qu’elle n’est pas rentrée ce jour-là. Ils indiquent qu’ils ont par la suite essayé de la retrouver sans succès. Son cadavre a été découvert par les cultivateurs de la zone Ndava qui l’ont ensuite enterré dans un petit caniveau car son corps était en état de decomposition. Les proches de la victime se sont alors rendus sur place pour exhumer son corps. Jusqu’à présent, le mobile de cet assassinat n’est pas connu mais certaines sources signalent qu’il existerait des conflits fonciers entre la victime et certains membres de sa famille. La femme tuée était commerçante de riz et laisse derrière elle 4 enfants.

La rédaction de la RPA a essayé de joindre en vain Pamphile Hakizimana administrateur de la commune Buganda.