Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Burundi: Les nouvelles de chez nous des 13 et 14 mars 2021

Politique :

-Réagissant contre le mauvais climat au sein du parti Uprona reconnu par Gitega, l’ancien président de ce parti Charles Mukasi en exil regrette que son parti ne marche plus sur son idéologie qui constitue la base de tout parti politique. Et d’ajouter que les biens pillés sont secondaires et pourront être récupérés au  moment opportun. (Source : RPA)

Bonne Gouvernance :

Gabriel Rufyiri, président de l’OLUCOME salue la destitution des certains cadresde l'Etat accusés de malversation. Il demande au president du Burundi l’application stricte des lois nationales contre la corruption et des marchés publics. (Source : Radio Inzamba)

Sécurité :

-Six corps en décomposition ont été déterrés au domicile de Joseph Mitimigamba, féticheur sur la colline Ruhehe, commune Bugabira, province Kirundo lors d’une fouille menée par la police et l’administration. Le corps du propriétaire de cette parcelle qui était sans trace depuis quelques jours y a été également retrouvé. (Source : SOS Médias Burundi) 

Droits de l’homme :

-Jean-Marie Nsengiyumva, responsable communal du centre de developpement familial et communautaire à Busoni, province Kirundo vit en cachette depuis ce vendredi. Il est accusé par les autorités provinciales de freiner le mouvement de retour des réfugiés dont il est membre du comité d’accueil. (Source : SOS Médias Burundi) 

-Trois réfugiés burundais en Ouganda sont sans trace depuis ce vendredi alors qu’ils avaient été enlevés par la police ougandaise. A l’origine, un d’eux, Désiré Ndihokubwayo, motard a été roulé par un ougandais pour transporter un colis fermé contenant des propos liés à la politique à son insu. (Source : Radio Inzamba)

Education :

-Les étudiants de l’Institut supérieur de développement sis au quartier 10 en zone Ngagara en mairie de Bujumbura regrettent d’être victimes des problèmes financiers de cet Institut. L’année académique se prolonge sur deux ans du fait des cours dispensés irrégulières par des professeurs mal payés. (Source : Journal Iwacu)

-Les parents d’élèves du lycée ‘’Isoko School’’ situé au quartier Mutakura en mairie de Bujumbura demandent l’intervention sans délais de l’autorité habilité après la fermeture de cet établissement ce vendredi suite au conflit entre la représentation et la direction de l’école. (Source : RPA)

Monitoring des Médias par la RPA

Burundi: Les Nouvelles de Chez Nous du 11 Mars 2021

Politique:

-Dans un communiqué publié ce jeudi, le mouvement MAP Burundi-Buhire demande une conférence internationale pour la réhabilitation de l’Accord d’Arusha. Libérât Ntibashirakandi, président de ce mouvement fait savoir que l’accord d’Arusha est capitale dans la vie politique du Burundi. Il avait pu ramener et maintenir la paix durant pendant 10 ans. (Source : Radio Inzamba)

Sécurité :

-Le corps de Mme Beatrice Berahino, une enseignante a été retrouvé égorgé ce mercredi alors qu’elle était en visite chez son mari, Cyrille Manirakiza au quartier Kamesa, zone Musaga en mairie de Bujumbura. La famille de la victime suspecte le mari dans ce crime. Le couple ne vivait pas en harmonie. (Source : RPA)

-Deux jeunes femmes âgées de 20 et 27 ans ont été grièvement poignardées par des inconnus la nuit de ce mercredi à leur domicile sis sur la colline Burambana, commune et province Muramvya. (Source : SOS Médias Burundi)

-Réagissant contre l’incursion des militaires burundais sur le sol congolais depuis bientôt trois semaines, le porte-parole de la force burundaise de défense nationale, a démenti ce jeudi réaffirmant que son gouvermenement respecte les frontières des autres pays. (Source : Radio Inzamba).

Droits de l’homme :

-Dans son rapport présenté ce jeudi, Le président de la commission d’enquête des N.U sur le Burundi a accusé Gitega la persistance des violations graves des droits humains dont les assassinats, enlèvements forcés, tortures, les exactions extrajudiciaires, arrestations arbitraires sous prétexte de poursuivre des rebelles lors de la 46ème session du dialogue interactif à Genève. L’ambassadeur du Burundi aux UN rejette en bloc toutes ces accusations. (Source : La VOA)

Economie :

-La population burundaise se réjouit des services financiers numériques qui gagnent de plus de terrain rendant la situation très simplifiée. Les transferts et les paiements se font au téléphone sur place. Les compagnies gonflent leurs comptes. Le trésor public en profite.  (Source : Journal Iwacu)

Société :

-Les réfugiés burundais du camp de Nyarugusu en Tanzanie dénoncent une manœuvre de les contraindre à rentrer de force derrière la fermeture du marché central de ce camp depuis ce mercredi. (Source : SOS Médias Burundi)

-Selon Désiré Hatungimana, expert en communication non-violente s’insurge contre l’éducation à la vengeance. ''Des sociétés ayant connu des violences cycliques comme le Burundi, ce sentiment se transmet de génération en génération et la société toute entière reste en deuil permanent. Il faut absolument une réconciliation réussie.'' (Source : Journal Iwacu)

Monitoring des Médias par la RPA

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 263 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech