Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Un habitant de Cankuzo enlevé 24 heures seulement après s’être rapatrié

jeudi, 04 octobre 2018 05:50
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Sylvain MAGORWA est porté disparu depuis maintenant six jours. Arrêté à son domicile par les Imbonerakure et le chef de zone Munzenze puis remis au responsable du service national des renseignements à Cankuzo, personne n’a aucune nouvelle de ce membre du parti FNL fraichement rentré de la Tanzanie où il s’était exilé. Aujourd’hui, sa famille demande à l’administration et à la police de lui montrer l’endroit où serait détenu le sien, si du moins tel est le cas.

Sylvain MAGORWA était enseignant à l’école primaire de Gikonko. Depuis la crise politique de 2015, il s’est exilé en Tanzanie car à l’époque, il était persécuté par Jérôme TEGIRIJE responsable du parti Cndd-fdd en province Cankuzo, Anaclet BIZIMANA administrateur de la commune Mishiha ainsi que Rénovat MIBURO, responsable de la ligue des jeunes Imbonerakure du parti CNDD-FDD dans cette commune. Après 3 ans de séjour au camp des réfugiés de Nduta, ce membre du FNL a décidé de se rapatrier car la vie était devenue intenable. Dans la foulée, le pouvoir de Bujumbura multipliait des appels aux réfugiés pour rentrer arguant que leur sécurité sera assurée. C’est ainsi que Sylvain MAGORWA arrive Samedi le 29 Septembre à son domicile situé sur la cellule de Rugusu de la colline Munzenze. La même nuit, son domicile était encerclé par les jeunes Imbonerakure de sa colline, à la tête desquels le chef de zone Munzenze. Le matin du Dimanche, il a été passé à tabac par ces mêmes jeunes avant d’être conduit au bureau de la police judiciaire de Mishiha pour être enfin remis aux mains de Rénovat NDAYISABA, responsable des services secrets en Province Cankuzo. Ce dernier l’a embarqué à bord de son véhicule puis conduit dans un endroit jusqu’ici inconnu.

 

Pour le moment, c’est la tristesse et la désolation totale qui règne au sein de sa famille qui craint pour la sécurité du sien étant donné qu’il est introuvable dans tous les cachots de cette province. « Nous avons cherché dans tous les cachots, que ce soit au niveau communal ou provincial, mais nous ne l’avons pas trouvé. En tant que membre de la famille, nous demandons au Gouverneur de Cankuzo de nous indiquer l’endroit où se trouve le nôtre. S’il n’est plus en vie, qu’on nous le fasse également savoir afin qu’on puisse au moins faire le deuil. »

 

La famille tient pour responsable de la sécurité et de la disparition de Sylvain MAGORWA les responsables tels le chef de zone Munzenze et le responsable des Imbonerakure qui l’ont tiré de chez lui, l’officier de police judiciaire de Mishiha qui l’a auditionné ainsi que Rénovat NDAYISENGA, responsable des services secrets à Cankuzo avec qui il a été vu pour la dernière fois.

Lu 752 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 212 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha