Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Depuis peu, on célèbre « Nyakabiga by Night ».

C’est un ouf de soulagement pour les habitants de la zone Nyakabiga depuis que ce quartier est doté d’un éclairage public. L’initiative a été faite par les natifs de ce quartier vivant actuellement à l’étranger  après l’alerte lancé par les habitants  sur la criminalité qui devenait de plus en plus grandissante la nuit  sans que le gouvernement réagisse.

Les habitants de la zone Nyakabiga exprime leur joie de pouvoir aujourd’hui se mouvoir sans ne s’inquiéter de rien grâce à l’éclairage public. En effet, toutes les avenues de cette zone sont éclairées depuis un certain temps. Un fait que les habitants de la place doivent en grande partie à leurs frères de la diaspora. « La zone Nyakabiga est vraiment éclairée actuellement et c’est beau à voir. Nous devons tout ça aux natifs de notre zone se trouvant à l’étranger et ceux qui sont au Burundi. Toutes les avenues sont éclairées. Avant, il se commettait beaucoup de crimes ici dont les viols surtout à l’Avenue dite de l’UNESCO. Mais aujourd’hui, c’est calme grâce à cet éclairage. L’avenue de la république séparant  le quartier Nyakabita deux et trois est également éclairé de même que la 13ème avenue du quartier Nyakabiga deux. La 17ème Avenue du quartier Nyakabiga 1 a lui aussi été éclairée, se réjouit un habitant.

Selon toujours ces habitants, ces installations électriques ont beaucoup contribué à la diminution de la criminalité. Ce qui, pour eux, est un grand pas vers le développement. « Vraiment, l’avantage est qu’actuellement il n’y a plus des vols qui se font la nuit surtout les vols dans les ménages. De plus, nous pouvons maintenant circuler librement et nous balader à n’importe quelle heure. Ce qu’on n’avait pas fait depuis longtemps. Nous sommes vraiment reconnaissants et tout cela ne fait que développer la zone de Nyakabiga. Ça fait vraiment chaud au cœur », ajoute- t- il.

Nos sources de la zone Nyakabiga indiquent qu’une contribution mensuelle et volontaire de mille francs burundais par ménage a été mise en place pour pouvoir payer l’électricité.

Cette initiative vient après que le gouvernement se soit révélé incapable de pourvoir aux doléances de ses sujets notamment en matière d’éclairage public qui est pourtant à l’origine de la perturbation de la sécurité dans la plupart des communes de la mairie de Bujumbura.

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 286 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech