Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Tentative de perturbation des activités du parti CNL en province Kirundo

Les responsables à la base de trois communes de la province Kirundo sont accusés d’avoir essayé de perturber, dimanche 14 Août 2022, les activités du parti CNL. Ils sont également accusés d’avoir taxé des amendes injustifiées à certains membres de ce parti qui se rendaient aux activités de ce parti au chef-lieu de cette province.

Les habitants des communes Ntega, Vumbi et Gitobe reprochent à leurs administratifs à la base d’avoir essayé d’empêcher les membres du parti CNL à se rendre dans les festivités du troisième anniversaire dudit parti, festivités qui ont coïncidé avec l’inauguration de leur nouvelle permanence sise au chef-lieu de la province Kirundo. Aidés par des imbonerakure, ces administratifs ont même exigé des amendes à certains militants de ce parti. ‘’ Pour leur barrer la route, on leur a demandé de montrer les cartes de vaccination contre la Covid-19 alors qu’ils savent très bien que ces cartes n’existent pas. Ils ont ensuite arrêté deux  personnes qui, pour être libérées, ont dû payer une somme de vingt-cinq mille chacune. Ces deux personnes sont de la colline Gitwenzi en commune Ntega. Ces amendes ont été exigées par le chef de cette colline. Pour justifier ces arrestations, il a dit que ces deux hommes ont refusé de payer les contributions destinées aux enseignants vacataires. Mais on ne peut pas  interdire  à une personne d’aller dans une réunion juste parce qu’elle n’a pas contribué’’, s’indigne notre source en commune Ntega.

De son côté, président  du parti CNL, en a profité pour demander au gouverneur de ladite province de remettre sur les rails ces administratifs, et si nécessaire leur rappeler qu’ils ne doivent pas verser dans l’intolérance politique. ‘’Je voudrais demander aux agents de l’ordre et aux administratifs  de nous aider à  enseigner aux burundais et aux burundaises le respect mutuel et le respect des biens d’autrui. Nous avons appris qu’il y’a des gens qui ont essayé de semer le désordre pour que nos activités n’aient lieu, mais la liberté est ancré en tout un chacun. Même s’ils essaient de nous emballer dans des sacs, ils n’arriveront jamais à nous faire taire. Qu’ils sachent que nous sommes tous des burundais et que nous œuvrons pour  le bien du Burundi.’’  A martelé Agathon Rwasa, leader et président du parti CNL.  

La rédaction de la RPA n’a pas pu joindre Albert Hatungimana, gouverneur de la province Kirundo, pour qu’il s’exprime à ce sujet.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 199 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech