Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

RDC: Le Calvaire des militaires burundais déployés au Nord Kivu pour combattre le M23

RDC: Le Calvaire des militaires burundais déployés au Nord Kivu pour combattre le M23

Les militaires burundais déployés en RDC pour combattre le M23 au côté des FARDC et leurs alliés révèlent que la mauvaise organisation sur le champ de bataille et le manque de ravitaillement sont entre autres les principaux facteurs de la défaite. Ces militaires burundais demandent d’être rapatriés.

Les militaires burundais  déployés en RDC  que  nous avons pu joindre  avouent être désespérés.  Envoyés pour appuyer les armées congolaises et leurs alliés dans la lutte contre le Mouvement M23, ils nous ont révélés que leurs ennemis sont plus nombreux : ’’ Nos ennemis sont très nombreux. Ils sont devant nous à deux km seulement.’’

Mis à part qu’ils ne sont pas ravitaillés convenablement, ces troupes burundaises indiquent qu’ils n’ont même pas de promesse sur des éventuelles indemnités. ‘’Depuis que nous sommes ici, on n’a jamais eu de salaires, pas même de promesse. Nous avons été envoyés mains vides. Il nous est même difficile de trouver du crédit pour les portables. Quelqu’un parmi nous a voulu savoir combien nous allons obtenir comme indemnités et il a été répondu qu’on va avoir 70 mille BIF par mois. Imaginez-vous !’’ Déplore un de ces  militaires.

Là où ces militaires sont campés, ils font savoir qu’ils n’ont rien à manger,  ils sont ravitaillés une fois les deux jours. Celui qui a la chance d’avoir sur lui l’argent de poche, il achète des beignets à la boutique.

Opérant dans des conditions de vie déjà difficiles, ces militaires burundais regrettent que même leurs alliés, l’armée congolaise et ses alliés dont les FDLR et les Wazalendo,  au lieu de se focaliser à l’ennemi s’affrontent entre eux.  ‘’C’est de la honte vraiment. Au lieu de nous appuyer, ils restent derrière et des fois, ils se rentrent dedans. Souvent, ces groupes armés réunis dans ce qu’on a appelé Wazalendo s’entretuent. Et quand on est sur le champ de bataille, au lieu d’avancer avec nous, ils reculent, y compris même les FARDC que nous sommes venus appuyer.’’

Ces militaires burundaises disent avoir été mentis par les autorités burundaises.  Ces dernières leur avaient dit qu’il y a déjà en RDC des troupes de la SADEC et qu’ils vont combattre ensemble contre le M23, ce qui n’est pas le cas sur terrain. ‘’Que ce soit au sud ou au nord Kivu, il n’y a aucun militaire de la SADEC. On n’a pas de salaire, pas même  de quoi se nourrir. Ils nous donnent des beignets et il arrive même que deux militaires partagent un seul beignet. Malgré ça, ils envoient des renforts. Le 8ème bataillon nous a rejoignit dernièrement.’’  

Ces militaires burundais estiment qu’ils seraient logique  de les rapatrier au lieu de déployer des renforts parce qu’ils ne trouvent  aucun intérêt  d’aller mourir pour rien. Le porte-parole de la Force de Défense Nationale du Burundi FDNB, Col Floribert Biyereke se réserve toujours de tout commentaire chaque fois qu’il est contacté par la RPA.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 502 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech