Mensonge entretenu par les responsables du parti Cndd- Fdd en commune Rugombo.

Les activités du parti CNDD-FDD de ces derniers jours en commune Rugombo de la province Cibitoke sont objet de critiques des habitants de cette commune. Les paroles tenues lors de ces activités sont contraires à la réalité de terrain car les orateurs expliquent que le régime en place  diffère de celui qui l’a précédé.

Depuis le début de ce mois d’août, des rencontres sont organisées tous les dimanches par des responsables du parti CNDD-FDD ainsi que des chefs de secteurs membres dudit parti en zone de Rugombo de la commune Rugombo.

Sont invités dans ces rencontres aux allures de campagnes de propagande  pour recrutement de nouveaux adhérents tous les habitants sans exception aucune, selon cet habitant. « Ils commencent la sensibilisation à partir de 5 heures  du matin avec des haut-parleurs. Ils disent qu’il y a une réunion du parti CNDD-FDD mais qu’ils invitent toute personne à y participer pour écouter un message important de la part d’un invité de marque. Dans ce message, ils disent qu’actuellement ils ont organisé de nouvelles institutions dans lesquelles sont exclus des gens qui ont mal travaillé dans la précédente mandature. Ils ajoutent également que des habitants devraient se joindre au parti CNDD-FDD car de nouveaux visages ont été mis dans les institutions ».

En cette zone de Rugombo, il se remarque ces derniers jours des patrouilles nocturnes faites par des imbonerakure armés et vêtus en tenues militaires et policières. Ainsi, les habitants qualifient de mensongers les propos tenus au cours de ces rencontres organisées par le parti CNDD-FDD. Ce qui nous a étonnés est que leurs paroles contenaient des mensonges car ils disaient que les nouveaux dirigeants sont là pour corriger des fautes qui se sont opérées sous le régime de Feu Nkurunziza. Pour nous,  rien n’a changé.  Plutôt,  la situation est restée la même. Au cours de la précédente mandature, il s’observait des distributions d’armes, des disparitions forcées et d’autres crimes. Tous ces actes continuent de s’opérer dans différentes localités du pays y compris notre province », précise notre source.

La rédaction de la RPA a tenté encore une fois de joindre par téléphone le gouverneur de la province de Cibitoke,  l’OPC1 Carême Bizoza, ainsi que le secrétaire général du parti CNDD-FDD,  Reverien Ndikuriyo mais sans succès.