Les Nations Unies ferment définitivement ses portes au Burundi

Fermeture officielle depuis ce lundi 31 mai du bureau de l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations Unies pour le Burundi. Selon le communiqué de presse de l’ONU, après plus de 4 ans d’opérations au Burundi, le bureau est fermé conformément à la décision du conseil de sécurité des Nations Unies de 2020. Ce conseil juge que  la situation sécuritaire s’est améliorée au Burundi.

Le drapeau de l'Organisation des Nations Unies au bureau de l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations Unies a été abaissé ce 31 mai 2021, plié et remis au Coordonnateur résident de l’ONU pour le Burundi, comme  signe marquant la fermeture officielle du bureau dans le pays.

Selon ce communiqué de presse de l’ONU, la fermeture de ce bureau est la mise en exécution de la décision du conseil de sécurité de l’ONU qui avait été prise le 04 décembre 2020, dans laquelle le dit conseil avait reconnu le progrès réalisé par le Burundi en matière de sécurité, et a également demandé au secrétariat de ne plus produire des rapports périodiques sur la situation qui prévaut au Burundi.

Malgré cette fermeture, Huang Xia, l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations Unies dans la région des grands-lacs, a souligné que l’ONU et le gouvernement burundais demeurent déterminés à renforcer leur coopération.

Rappelons que ce bureau de l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations Unies a été créé en 2015 dans le vif de la crise liée au 3ème  mandat de feu Pierre Nkurunziza. La mission était  d’apporter au pays un appui en matière de consolidation de la paix en coopération avec la communauté de l’Afrique de l’Est, l’Union africaine et autres partenaires.