Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Kigali révèle le mensonge de Gitega

Kigali  révèle le mensonge de Gitega

Plus de deux mois après la fermeture des frontières burundo-rwandaises par Gitega et ses attaques verbales contre le chef de l’Etat rwandais, ce dernier vient de s’exprimer sur ses relations avec son homologue burundais. Dans un entretien exclusif avec Jeune Afrique, le président  Paul Kagame  s’est dit déçu  par le comportement mensonger du président burundais Evariste Ndayishimiye. Selon  le président Kagame, le Burundi faisait juge et partie dans le conflit M23-FARDC, l’armée du pays qui héberge les génocidaires des Tutsi au Rwanda.

Au cours d’un entretien avec Le journal Jeune Afrique à propos de la détérioration des relations bilatérales avec le Burundi, le numéro 1 Rwandais a dit qu’ils avaient appris, grâce à leurs services de renseignements, que Gitega comptait envoyer un  renfort militaire à Kinshasa avant le déploiement de celui-ci. « J’ai  téléphoné au président Ndayishimiye. Je lui ai demandé s’il comptait effectivement envoyer son armée se battre au nom de Kinshasa, en contradiction avec sa mission d’origine. Je lui ai dit que c’était dangereux, car cela impliquait qu’il collabore avec les FDLR près de notre frontière, ce qui constitue une menace pour nous.  Le président m’a juré que cela n’était pas vrai et que mon informateur mentait. Deux semaines plus tard, peut-être moins, ses troupes étaient aux côtés des forces armées congolaises et des FDLR. C’est donc lui qui m’avait raconté des mensonges !»

Face à ce mensonge, Kigali dit avoir cherché à savoir les raisons de ces agissements. « Depuis, nous ne cessons de demander aux Burundais pourquoi ils ont agi ainsi. C’est à partir de ce moment-là qu’ils ont commencé à fabriquer des histoires. » A déclaré le président Paul Kagame.

Effectivement, Evariste Ndayishimiye a, en décembre dernier,  avoué  publiquement  qu’il s’était rendu en RDC pour secourir son voisin avec qui, il avait des accords bilatéraux. C’était au cours d’une émission publique. « Si la maison de ton voisin brûle et que tu n’interviens pas, le voisin se méfiera aussi de ton sort lorsque la tienne prendra feu. Si alors le Burundi porte secours à la RDC, c’est comme pour se secourir soi-même, puisqu’il faut stratégiquement anticiper la guerre. »   

Dans la même interview avec Jeune Afrique, le président Kagame  a aussi évoqué sa volonté manifeste de sauvegarder l’amitié et la confraternité avec le Burundi. Paul Kagame n’a pas caché d’un iota les bons offices qu’il avait accordés à Ndayishimiye. Dans ces propres mots il a dit : «  Les Burundais nous ont demandés de les mettre en contact avec le Général Godefroid Niyombare et avec ses collègues putschistes. Nous l’avons fait, ils ont discuté. Mais lorsqu’ils ont commencé à s’impliquer en RDC, ils ont disparu. Ils sont ensuite réapparus en nous reprochant ce que justement nous étions en train de régler avec eux. »

Le président rwandais a toutefois nié et rejeté toute allégation selon laquelle il soutiendrait le mouvement rebelle Red-Tabara  qui combat le pouvoir de Gitega.

…………………….

Photo : Paul Kagame, le président du Rwanda

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 199 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech