Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Elections des notables collinaires entachées d’irrégularité à travers tout le pays

Les élections des notables collinaires de ce 12 septembre 2022 ont été entachées d’irrégularités à travers tout le pays. Le retrait sur les listes des non membres du parti CNDD-FDD déjà signalé durant la campagne s’est aussi manifesté aujourd’hui dans certaines localités tandis que d’autres ont été rayés des listes.

Les élections des notables collinaires de ce lundi ont connu une faible participation comme l’indique nos différentes sources. Non seulement, ces élections ont eu lieu un jour ouvrable mais également certains ignoraient leur tenue. D’autres indiquent avoir boycotté ces élections suite aux lacunes qui les ont caractérisées depuis le lancement de la campagne jusqu’aujourd’hui. Parmi les lacunes signalées figurent la suppression sur les listes des candidats et militants du parti CNL dans plusieurs localités.

De Kirundo, Ngozi, Muyinga en passant par Bujumbura jusqu’au sud dans les provinces de Bururi, Makamba et Rumonge, des irrégularités ont été signalées par nos sources depuis l’ouverture des bureaux de votes. Nos sources dans ces provinces ont révélés que les chefs collinaires, membres du parti CNDD-FDD, ont rayé des listes les militants du parti CNL pour y laisser seulement les militants de leur parti. Certains habitants des provinces citées ont contacté les administrateurs communaux pour leur faire part des irrégularités en cours mais ces derniers n’ont pas réagi, ajoutent nos sources.

Le parti CNL dont certains de ses membres se sont vus refuser le droit de se faire élire a réagi sur les irrégularités ayant marqué le déroulement de ces élections. Via son compte twitter, ce parti de l’opposition a dénoncé les exclusions de leurs membres dans différentes localités du pays.

Aux militants du parti CNL exclus s’ajoutent aussi les retraités qui se sont vus aussi retirer des listes des candidats. Des cas illustratifs ont été signalés par nos sources en province de Makamba où certains retraités des corps de défense et de sécurité ont été supprimés des listes par les chefs collinaires qui les accusaient de la non-participation aux activités communautaires. 

Ces élections ont eu lieu aujourd’hui après une période de campagne lancée en date du 6 septembre 2022 sur tout le territoire national. Au terme de ces élections, 15 notables vont être élus sur chaque colline du Burundi.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 155 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech