Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Les pots-de-vin à l’origine de la hausse vertigineuse du prix du charbon

La flambée des prix du charbon s’observe dans la ville de Bujumbura depuis près de deux mois. La raison avancée par les commerçants pour justifier cette hausse serait les pots-de-vin leur exigés par certains policiers et Imbonerakure du parti au pouvoir, le Cndd-Fdd en cours de route.

Certains habitants de la capitale économique du pays qui se sont entretenus avec la RPA, indiquent que cette flambée des prix du charbon s’observe dans tous les quartiers de la vile de Bujumbura. Ils font savoir que pour cuire leurs aliments ça leur consomme beaucoup d’argent.

‘’ Une unité de mesure du charbon qui s’achetait à 500 francs burundais s’achète actuellement à 1.000 ou à 1.200 francs burundais. Prenons l’exemple d’une personne qui, pour cuire les aliments, utilisait une somme de 1.000 francs burundais. Aujourd’hui, il lui faut plus de 2.000 francs burundais. Le sac du charbon qui coûtait 29.000 francs burundais se vend aujourd’hui entre 38.500 et 40.000 francs burundais.’’ Témoigne un des habitants de Bujumbura.

La raison avancée par les vendeurs de cette comustible est l’argent leur demandé par certains policiers et les jeunes affiliés au parti au pouvoir, le Cndd-Fdd. ‘’Actuellement, on ne gagne presque rien car lors du transport du charbon, il y a des gens qui nous exigent des pots-de-vin, notamment les policiers et les Imbonerakure. Cela entraine donc une augmentation du prix par sac. Et bien sûr, les conséquences se répercutent sur l’acheteur.’’Confie un des commerçants de charbon.

Les habitants de cette capitale économique du pays demandent aux personnes habilitées d’aider afin que les prix de cette comustible si indispensable soient régulés.

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 247 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech