Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Le personnel de l’ONATEL forcé à contribuer pour la construction du palais présidentiel

Le gouvernement burundais aurait toujours l’intention d’exiger une contribution forcée destinée à la construction du palais présidentiel. Le cas illustratif est celui des fonctionnaires de l’ONATEL qui ont été obligés de s’inscrire sur une liste et d’accepter une retenue sur leur salaire pour ladite contribution.

Les fonctionnaires de l’Office National des Télécommunications, ONATEL en sigle, ont été informés qu’ils devront accepter une retenue sur leur salaire pour les mois de septembre et octobre 2022. Selon ces fonctionnaires, ladite décision a été prise par les cadres de cette entreprise lors de la réunion tenue en date du 26 Août cette année. Comme l’indique toujours ces fonctionnaires, ils ont été informés que cette contribution est destinée à la construction du palais présidentiel. Personne d’entre eux n’avait aucun droit de demander quoi que ce soit. « Plaidez pour nous.  Nous voulons qu’il y ait des enquêtes à l’ONATEL. Moi,  je suis un des employés de cette entreprise. Quand nous nous sommes présentés au travail,  notre chef de service nous a informé que le directeur l’a envoyé nous dire que nous avons l’obligation de contribuer pour la construction du palais présidentiel et qu’on va retrancher l’argent sur nos salaires des mois de septembre et octobre. Personne n’avait le droit de poser ne fut-ce qu’une seule question. Il nous signifié qu’on se devait d’obtempérer comme lui l’a fait.», s’indigne notre source. 

Actuellement, une liste sur laquelle chaque fonctionnaire doit s’inscrire et mentionner son numéro matricule et sa signature est en circulation. Chagrinés, ces fonctionnaires ne comprennent pas pourquoi on les contraints à s’acquitter d’une telle contribution à quelques semaines de la rentrée scolaire, en plus du fait que l’ONATEL leur doit trois mois d’arriérés de salaire. « Nous voulons qu’on nous explique pourquoi c’est à nous de contribuer pour la construction du palais présidentiel, lequel palais est d’ailleurs déjà fonctionnel. Pire encore, nous venons de passer trois mois sans percevoir de salaire. Ce qui fait que nous n’avons pas encore acheté les fournitures d’écoles pour nos enfants qui se préparent pour la rentrée scolaire. C’est vraiment insensé », se lamente un des employés de l’ONATEL qui s’est confié à la RPA. 

A ce propos, la rédaction de la RPA a essayé de contacter Privat Kabeba, le directeur de l’Office National de Télécommunications, mais il était injoignable.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 294 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech