Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Le Directeur Général sortant contredit le numéro un burundais sur la soi-disante faillite de la Regideso

Le Directeur Général sortant de la Regideso a déclaré ce mardi qu’il passe le relai à son successeur laissant les caisses de l’entreprise garnies. Une déclaration qui semble pourtant contredire les propos du Numéro un burundais qui reprochait au personnel de la Regideso d’être responsable de la faillite au bord de laquelle se trouverait cette entreprise.

Le Directeur Général sortant de la Regideso semble contredire les accusations du chef suprême Evariste Ndayishimiye. Ce mardi, Simeon Habonimana a annoncé qu’il lègue à son successeur, Dr Ir Major Jean Albert Manigona, une entreprise sans aucune dette mais que le gouvernement Ndayishimiye doit plutôt à la Regideso.

« Le nouveau directeur général vient me remplacer au moment où l’entreprise se trouve dans une situation confortable. J’aimerais le tranquiliser que l’entreprise n’a aucune dette. Maintenant, il y a beaucoup d’argent sur les comptes de la Regideso dont le montant avoisine 12 milliards. L’Etat doit a l’entreprise 16 milliards de francs burundais. Si cette somme d’argent est remboursée, la Regideso pourra alors fonctionner sans aucun problème » ,a-t-il déclaré lors des cérémonies de remise et reprise.

Pourtant, le président burundais a ouvertement accusé le personnel de la Regideso du sommet la base de détournement des deniers de cette entreprise. « La Regideso a pris l’eau et l’électricité et en a fait sa propriété. Dites-moi ou est-ce qu’ils mettent l’argent qu’ils encaissent. A commencer par la direction générale jusqu’au planton. c’est eux qui volent tout cet argent. C’est-à-dire qu’il s’agit d’un groupe de personnes qui se sont organisées pour nous voler notre eau et notre électricité », avait dit Evariste Ndayishimiye au cours de la conférence publique du 30 décembre 2020.

Nombreux sont donc ceux qui se demandent actuellement qui entre l’ancien Directeur Général de la Regideso et Evariste Ndayishimiye dit la vérité. Par ailleurs, ce dementi du Directeur Général de la Regideso tombe après sa nomination ce 14 janvier par le même chef de l’Etat à un poste plus prometteur de Directeur du programme de l’Energie,des mines, des infrastructures et des logements sociaux.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 165 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech