Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

L’or noir manque toujours au Burundi.

Depuis ce lundi, la Regideso a distribué du carburant à différentes stations- service de la Mairie de Bujumbura. Une capacité comprise entre 30 et 40 mille litres a été distribué à chacune de plus de 10 stations- service. A Kirundo, l’or noir fait toujours défaut.

Douze stations- services de la mairie de Bujumbura ont été approvisionnées en carburant par la Regideso. Ce carburant a été distribué les 11 et 12 septembre 2022.

Les stations- service Lybajas de Ngagara, Kigobe, et Musaga, SODICO de Kigobe, Grprotis de Ruziba ont eu chacune quarante- deux milles litres de carburant tandis que les stations- service OILEX de Nyakabiga, MEZZO OIL de Kanyosha, TOP7 de Kinama et KIRANZIRA PAHORINA de Gatumba ont eu chacune 37 milles de litres de carburant. La station- service MPS de Buyenzi et la station de CARAMA ont bénéficié chacune 36 milles litres de carburant.

Paradoxalement, des files d’attente de véhicules à la recherche du carburant s’observent jusqu’à présent à des différentes stations- service. « C’est vrai que certaines stations- service ont eu du carburant. Mais, les files d’attente sont très longues. Hier à Nyakabinga, la chaine des véhicules qui attendaient le carburant s’observait jusqu’en 23 heures et plus. Aujourd’hui, la situation est pareille. Les gens qui cherchent du carburant sont nombreux. A Musaga et à Ngagara, il y avait  du carburant hier. Mais, la Regideso ne donne pas du carburant à toutes les stations- service. Il y a des stations qui ne sont pas servies.  D’où le problème reste entier », a révélé un automoboliste.

Pourtant, des communiqués signés par Gloriose NIYONSENGA, la directrice administrative et financière de la Regideso et le directeur général, l’ingénieur Jean Albert MANIRATUNGA, font savoir que le carburant fourni par la Regideso est destiné aux commerçants de cet or noir afin de le vendre à tous ceux qui en ont besoin. L

La population demande à la Regideso  d’octroyer le carburant à toutes les stations- service pour que cessent les files d’attente.

Pareille situation à Kirundo mais se pose avec acuité.

Les stations -service de la province de Kirundo n’ont  ni mazout ni essence depuis près deux semaines. Au marché noir, le prix du carburant varie entre 12 et 13 mille francs burundais.

Suite à cette pénurie du carburant  dans cette province, le prix du ticket  de transport est passé du simple au double pour le transport en commun  et pour le transport à motos. Par exemple, le prix du ticket de transport de  Kirundo- centre jusqu’ à la frontière de Gasenyi- Nemba  est dix mille francs alors qu’il ne devrait pas dépasser cinq mille francs burundais. Même ceux qui se déplacent à motos affirment  que le prix est passé du simple au double comme le témoigne notre source. « Ici dans la province Kirundo, le prix d’un litre  d’essence varie entre 13 et 14  milles. Il n’y a pas  vraiment de carburant depuis plusieurs jours. Ici au chef-lieu, là où  on  payait  cinq cent francs  on paye mille francs maintenant. Entre les communes Kirundo- Bugabira,  deux personnes cotisent  et payent dix mille francs pour le transport à moto alors qu’en temps normal une personne payait  cinq mille francs seulement ».

La hausse du prix du ticket de transport est également signalée à l’extérieur de cette province. Notre source indique le prix du ticket de transport de Kirundo à Ngozi est de quinze mille francs burundais. La même source précise que la situation s’est empirée durant cette  période de la rentrée scolaire.   

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 416 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech