Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Des grains de maïs avariés de l’ANAGESSA vendus à la population de Bugendana

C’est ce jeudi que l’Agence Nationale de Gestion du Stock de Sécurité Alimentaire a démarré la revente de ses 25 tonnes de maïs conservés dans ses stocks de Bugendana. Mais la revente a été aussitôt suspendue dans la commune de la province Gitega après avoir découvert que ce maïs était pourri.

La population a très vite découvert que le maïs de l’ANAGESSA était impropre à la consommation. Selon une source de la RPA sur place, les premiers clients de ce maïs étaient au nombre de 10. « A la sortie du hangar communal, la déception se lisait sur leurs visages. Les  grains de maïs qu’ils venaient d’acheter étaient pourris et dégageaient une mauvaise odeur», rapporte cet habitant de Bugendana. Selon un éleveur de poules, « ces grains de maïs étaient tellement gâtés que même les poules ne pourraient pas en consommer au risque de les voir mourir ». Après ce constat amer des clients, une autre source indique que les responsables de la vente de ces grains de maïs ont formé rapidement une commission de vérification. Selon la source, les membres de la commission ont été choisis parmi les personnes qui étaient venu s’approvisionner pour vérifier si dans le stock, il y avait des grains de maïs consommables. « Hélas, dans le hangar, tous les sacs  ne contenaient que des grains avariés », signale-t-elle.

Les responsables de la vente de ce maïs de l’ANAGESSA ont alors décidé d’annoncer la mauvaise nouvelle à la population présente sur place et chacun est retourné chez lui les mains vides, nous raconte un des habitants de la commune Bugendana.

Les écoles à régime d’internat échappent à la perturbation

Pour l’instant, les écoles à régime d’internat ont été épargnées de ce désordre, affirment certains habitants de Bugendana. Ils indiquent toutefois qu’ils ne sont pas contents de voir que le maïs intact qu’ils ont eux-mêmes vendu à l’ANAGESSA a été revendu uniquement à ces établissements scolaires à régime d’internat. « Les dernières réserves dans les stocks du lycée communal de Bugendana ont été vidées aujourd’hui même », déplore une source interrogée jeudi. Certains habitants de Bugendana disent que ces grains de maïs qui ont pourri dans les stocks, ont été achetés par l’ANAGESSA le 30 novembre dernier dans la commune Giharo de la province Rutana. 

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 317 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech