Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Des élèves victimes de la machination pour destituer le coordinateur du camp de Nduta.

Les mésententes entre Caritas et le coordinateur du camp de Nduta causent un disfonctionnement dans le secteur de l’éducation. Des examens commencent même à être ajournés  car ce coordinateur ne veut pas être corrompu 

Cette tension a pris naissance avec le retour au Burundi de l’ancien coordinateur des travaux de Caritas au camp des réfugiés de Nduta.  En effet, le nouveau coordinateur aurait refusé de se plier aux exigences des tanzaniens qui veulent le manipuler. Et ces derniers ont pris comme astuce la perturbation du secteur de l’éducation pour précipiter la destitution dudit coordinateur. Notre source à Nduta témoigne. « Les chefs tanzaniens ne s’entendent pas avec le nouveau coordinateur qui a remplacé l’ancien récemment rapatrié au Burundi. Pour ces derniers, si tu n’es pas prêt à les soutenir dans leurs magouilles, ils font tout pour créer le désordre et soulever les élèves afin que tu sois destitué ».

Les conséquences de ces perturbations se répercutent sur les élèves, selon toujours notre source. « Ce lundi jusqu’à 14 heures, l’examen n’était pas encore disponible et nous avons décidé de le faire ce mardi dans le temps réservé à l’alternance car mercredi il y a un autre examen. Ce report n’arrange pas les élèves qui se retrouvent contraints de passer les examens deux jours d’affilé, sans alternance ».

De leur côté, les réfugiés demandent que ces mésententes au sommet cessent afin que les élèves n’en soient pas victimes.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 175 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech