Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Course au contrôle du conseil des notables collinaires par le Cndd- Fdd.

Les  candidats aux élections des notables collinaires de la commune de Ntega en province de Kirundo  se plaignent que les chefs de collines font tout pour les empêcher d’être sur la liste des candidats. Les chefs de collines voudraient  que les conseils des notables  collinaires soient exclusivement composés des membres du parti Cndd-Fdd.

Les collines dont les responsables usent  de tous leurs  moyens pour empêcher aux membres des autres partis politiques  de participer dans la prochaine compétition  sont celles de  Nkorwe, Kanabugiri, Kanyagu Sigu, Mukerwa, Gatare et Nyagatare   toutes de la   commune de Ntega. Selon la population, le parti Cndd- Fdd  voudrait voir  lui revenir tous les 15  places  du conseil collinaire de notables. « Dans les autres communes,  c’est  le même jeu qui se joue. Ceux qui se  retrouvent  sur la liste   sont  les membres du parti Cndd- Fdd. Ils sont désignés à partir des  différentes permanences de ce  parti. C’est tout simplement une discrimination   des autres partis politiques », révèle un témoin.

Cette discrimination est également signalée dans d’autres communes de  la province de Kirundo. « Ce phénomène s'observe dans différentes communes de la province de Kirundo. Les chefs collinaires qui sont chargés des inscriptions indiquent qu'ils ont été ordonnés  de n’enregistrer  que les membres du parti au pouvoir, le Cndd- Fdd.  Pour eux,   ils sont les seuls à avoir le  droit  de participer aux élections. Nous avons déjà constaté que le parti au pouvoir veut écarter les membres des autres partis politiques. On se demande comment ils vont jouer ce rôle de médiateur alors qu'ils n’ont pas été élus dans la transparence. Ils sont de la même formation politique, le Cndd- Fdd. Ce qui veut dire que cet organe s'inscrit dans le cadre des actes de discrimination qui caractérise ce parti », précise une source.

Les habitants  des collines concernées  demandent au ministre de la justice et à celui de l'intérieur  de suivre   ce processus pour en assurer la transparence

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 310 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech