Un vol organisé sur fond de location d’une salle au Lycée La Colombe de Kanyosha.

Les élèves du Lycée La Colombe située en zone Kanyosha crient au vol. La direction de ce lycée leur demande de contribuer un montant de près de 10 millions de francs burundais soi-disant destiné à la location d’une salle qui abritera les cérémonies de remise de diplôme. Pour le moment, les élèves finalistes demandent l’intervention du ministère de tutelle.

 Les élèves qui  sont contraints de payer cette grosse somme d’argent destinée à la location d’une salle devant abriter les cérémonies de remise de diplôme sont les finalistes du Centre de Formation Professionnelle, CFP en sigle, ainsi que ceux de la section technique. Selon l’un d’entre eux qui s’est entretenu avec la RPA, il s’agit purement et simplement d’un vol éhonté car le montant leur exigé est très exorbitant. « On nous exige de payer chacun une somme de 30 mille francs burundais. Ils ont dit que cet argent est destiné à payer la salle dans laquelle se dérouleront les cérémonies de remise de diplôme.  Mais,  cela n’a pas de sens car c’est beaucoup trop d’argent. Nous sommes plus de 300 lauréats, cela fait 9 millions de francs burundais. Y’a-t-il vraiment une salle à louer à un tel montant ? », s’exclame un des élèves de l’école.

Pire encore, révèlent nos sources audit établissement, leur directeur menace tous ceux qui ne se seront pas acquittés de cette contribution de les priver de leurs diplômes. Ce que ces élèves considèrent comme un abus de pouvoir en plus d’être injuste. « Nous avons trimé pour décrocher ce diplôme.  Et il dit que l’obtention de ce document est subordonnée par le versement de ces 30 000 francs burundais. C’est la même chose pour les autres documents », déplore un autre élève.

Pire encore, s’indignent ces élèves, ils payent le minerval de 4 trimestres alors qu’ils n’ont jamais étudiés au-delà de 3 trimestres. En principe, au niveau du CFP tous les finalistes devraient étudier 4 trimestres. Mais, nous n’étudions jamais cette période de 4ème  trimestre. Il nous fait payer le minerval comme il le fait pour les autres trimestres. Ça n’a pas vraiment de sens. S’il veut de l’argent, il doit nous laisser étudier  ce 4e trimestre. Mais au lieu de ça, il ordonne aux professeurs de faire la moyenne des 3 trimestres, révèle une source parmi les élèves.

Ces élèves demandent aux responsables de l’éducation en mairie de Bujumbura et au ministre de l’éducation  de s’impliquer pour redresser la situation qui prévaut à ce lycée.

A ce propos, la rédaction de la RPA a joint Pascal NAHIMANA, représentant Légal et directeur du Lycée la Colombe, et il a juré ne pas être au courant de ces allégations.