Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Mwaro: Les parents de Rusaka contre l’impunité des auteurs des abus sexuels en milieu scolaire

Mwaro: Les parents de Rusaka contre l’impunité des auteurs des abus sexuels  en milieu scolaire

Certains parents des élèves de la commune Rusaka en province Mwaro exhortent les autorités habilitées à ne pas continuer de fermer les yeux devant les cas d’abus sexuels commis par les éducateurs. Ces parents indiquent que ce comportement  des éducateurs qui abusent de leurs enfants ne date pas d’aujourd’hui et reste impuni.

Les parents  d’élèves   de la  commune Rusaka en province Mwaro  déplorent l’inertie des autorités communales  de l’éducation devant les abus sexuels en milieu scolaire devenue pourtant monnaie courante.  Ils citent le cas le plus récent du directeur   de l’Ecole Fondamentale Kizi Dieudonné Ndabashinze alias Kibiriti  accusé d’avoir  abusé sexuellement son élève.  Ils signalent qu’une élève qu’il a engrossée a récemment mis au monde  après avoir abandonné  l’école au mois de  mai cette année 2023.

Selon les mêmes informations, le directeur en question est introuvable depuis plusieurs jours,  une information confirmée par le directeur de l’éducation dans la commune Rusaka Célestin Nshimirimana. Il ajoute cependant que l’inspecteur provincial de l’éducation Omer Barandagiye a clôturé les enquêtes  sur ce cas.

Célestin Nshimiramana  affirme  avoir reçu  ce jeudi 24 août 2023  des recommandations  à suivre  sur ce dossier  mais qu’il ne peut pas révéler avant de consulter ses collègues du département communal de l’éducation.

Même si ce cas connait une évolution positive, les parents d’élèves  accusent les  responsables communales de l’éducation de fermer les yeux sur d’autres  abus sexuels commis par les éducateurs à l’égard des élèves,  dans leur commune de Rusaka.

A part ce  cas du  directeur de l’ECOFO Kizi Dieudonné Ndabashinze alias Kibiriti, les parents citent aussi l’exemple de Vianney Ndikuriyo, maître responsable de l’Ecole Fondamentale Raro et Gérard Nsabiyumva, préfet des études du lycée communal Butora.

Les parents d’élèves  les accusent d’avoir abusé sexuellement une même élève il y a environ une année. Selon ces informations, la victime a mis au monde un enfant mais les autorités communales de l’éducation sont restées silencieuses sur ce cas.  Gérard Nsabiyumva  aurait également engrossé  une autre élève du Lycée Communal Butora.   Ces personnes citées n’ont pas  pu être jointes  pour   donner leurs versions des faits .

Le directeur de l’éducation en commune Rusaka Célestin Nshimirimana indique qu’il n’a pas été informé de ces cas.  

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 125 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech