Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Muyinga : Des vacataires réclament la rémunération de plusieurs années

Muyinga : Des vacataires réclament la rémunération de plusieurs années

Des enseignants vacataires de la province Muyinga s’indignent d’une rémunération qu’ils qualifient de sélective.  Certains viennent de prester plus de quatre ans sans être payés alors que d’autres reçoivent régulièrement leur dû.  

 

Certains enseignants vacataires de la province Muyinga  disent qu'ils n’ont pas encore eu leurs rémunérations des années  2016 à 2020. Pourtant, d’autres vacataires qui ont été engagés après eux, ont déjà eu leurs rémunérations.

‘’Les vacataires qui ont presté depuis 2016 jusqu’en 2020 n’ont pas été rémunérés même un mois. Le plus étonnant, c’est que ceux qui ont été embauchés après eux à partir de 2021 reçoivent leurs rémunérations. Ce qui fait croire que la rémunération de ces premiers a été détournée.’’ Explique un des enseignants de la province.

Ces enseignants ont porté leurs doléances auprès des différentes autorités  de l'éducation dont le ministre  mais les promesses restent jusque-là non concrétisées. ‘’Ils ont saisi le  directeur de l’éducation en province Muyinga et il leur a répondu  qu’il est au courant de leur problème sans toutefois le résoudre. Ils l’ont signalé aussi au ministre de l'Education lors de ses visites dans les provinces de l’intérieur du pays et il leur a répondu que le retard de leur rémunération est dû aux erreurs qui se sont produites dans leurs rapports de travail et qu’ils seront régularisés cette année  2023. Mais rien n’est encore fait jusqu'à aujourd'hui. ‘’

Nos sources indiquent que parmi ces vacataires, il y a même ceux qui viennent de passer plus de six ans sans paiement. Ils demandent au gouvernement de les régulariser  pour toutes ces années prestées.

Nous n’avons pas pu recueillir les réactions du directeur de l’Education dans la province Muyinga, Blaise Pascal Misago et du ministre de l’Education nationale François Havyarimana.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 398 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech