Les heures de cours réduits à moitié à l’ECOFO Mahwa faute de salles de classe

Perturbation des activités scolaires à l’école fondamentale de Mahwa en commune Mpanda de la province Bubanza. 4 salles de classe ont été détruites par de fortes pluies qui s’y sont abattues la fin du mois dernier de mars. Les élèves doivent donc alterner pour occuper les salles de classes en bon état.

Les bâtiments de l’Ecole Fondamentale Mahwa qui ont été détruits sont ceux des classes de la 2ème à la 4ème année. Suite aux fortes pluies du 30 mars, toutes ces salles de classes ne sont plus utilisables. Une réorganisation des activités de cette école de la commune Mpanda en province Bubanza s’est donc imposée. A la rentrée du 3ème trimestre, c’était ce lundi 12 avril, les cours n’ont pas été dispensés. Il était question de programmer l’utilisation en alternance des salles de classe encore en bon état.

‘’ Ils ont décidé que les élèves qui occupaient les salles de classe détruites étudieront cette semaine l’après-midi. Ceux dont les salles de cours n’ont pas été touchées suivront les cours les avant-midi. Et la semaine prochaine ils inverseront.’’ Regrette un des encadreurs qui s’est entretenu avec la RPA.

Aucune promesse pour la réhabilitation de ces salles de classe n’a encore été faite. Si la situation perdure, les enseignants de cette école fondamentale Mahwa craignent des répercutions sur l’apprentissage des élèves.

’Ces élèves sont nourris à l’école. Donc ceux qui étudient l’après-midi devront attendre jusqu’à ce que les enfants finissent de manger, car ils mangent dans les salles de classe. Donc l’après-midi, le temps de cours est réduit. Les conséquences seront énormes surtout que nous ne serons pas à mesure de terminer les programmes et l’apprentissage des élèves sera affecté. ‘’

Les enseignants et parents d’élèves de l’école fondamentale Mahwa demandent aux organes habilités de trouver rapidement solution à ce problème afin d’éviter ces conséquences.

La RPA n’a pas encore pu joindre Karabagega Jean Luc, le directeur de l’enseignement en commune Mpanda.

A part la destruction des constructions, les fortes pluies de ces derniers jours ont causé des inondations dans plusieurs différents endroits surtout ceux riverains du lac Tanganyika.