Le Lyccé de Rugazi fait face à plusieurs problèmes à la veille de la rentrée scolaire.

Alerte des éducateurs  du lycée RUGARI situé en  province MUYINGA sur les difficultés auxquelles fait face cet établissement pour affronter la nouvelle année scolaire qui s’annonce. Parmi ces difficultés figurent  quelques locaux en état vétuste, le manque d’eau potable et de matelas mais aussi l’insuffisance d’enseignants. Une situation susceptible de perturber la rentrée et toutes les activités scolaires.

Le lycée RUGARI  compte à peu près 320 élèves. C’est une école à régime d’internat. Il  fait face à d’innombrables  problèmes qui risquent d’entraver  son fonctionnement. L’un de problèmes majeur c’est un manque de matelas. Non seulement ils sont vieux mais aussi ils sont insuffisants comme le témoigne un des enseignants  de ce lycée. « Je commence par les écoles à régime d’internats car c’est là où la logistique est problématique. Les matelas à notre disposition sont en état vétuste  car nous les avons eus en 2009.  Nous les utilisons ainsi mais ils sont vraiment en mauvais état.  Donc, nous avons besoin de 250 matelas en plus de ceux que nous avons et qui sont dans un état plus ou moins supportable ».

L’autre  problème se situe du côté des sanitaires. Non seulement le bloc sanitaire est en état piteux mais aussi le lycée connaît un problème d’eau. « Notre plus grand problème est lié au manque de blocs  sanitaires. Ils ont été détruits car ils datent de très longtemps. Il y a deux blocs sanitaires qui sont hors d’usage. Les garçons utilisent aujourd’hui un seul bloc de douze portes et les filles utilisent également un autre bloc sanitaire de douze portes. C’est ça notre plus grand problème. Un autre problème crucial est lié au manque d’eau. D’habitude,  le lycée de Rugari  et le chef-lieu de la commune Rugari sont  toujours confrontés  au problème de manque d’eau », poursuit l’enseignant.

Par ailleurs, cette école a un problème de  ressources humaines. « Sur le plan des ressources humaines, nous avons aussi un problème de manque d’enseignants et d’encadreurs  car ceux qui sont partis n’ont pas été remplacés », a- t- il précisé.

Enfin,  ce lycée enregistre un manque de supports pédagogiques tandis que ses  locaux  et dortoirs sont en état de délabrement.