L’école primaire de Mushasha n’est toujours pas réhabilitée à l’approche de la rentrée scolaire.

Inqiétudes et indignations chez les parents et élèves de l’école primaire de Mushasha de la zone Gatumba. Au moment où la rentrée scolaire est proche, la grande partie de cette école est immergée dans l’eau. Ces parents et élèves craignent ainsi un éventuel écroulement de la partie restante de l’école.

Depuis les inondations qui ont envahi la zone Gatumba causant aussi le déménagement de beaucoup de familles jusqu’aujourd’hui,  rien n’a été fait  pour  réhabiliter l’école primaire de Mushasha touchée fortement par ces inondations il y a de cela plus de trois mois. Jusqu’à présent,  cette école est entourée par de l’eau et aucune activité n’a été faite pour évacuer cette eau.

A quelques semaines de la rentrée scolaire, certains parents sont inquiets et ont déjà commencé à chercher des places pour leurs enfants dans d’autres écoles surtout que cette eau risque d’augmenter au lieu de diminuer comme témoigne ce parent. « Ils ont peur car l’école se trouve toujours dans l’eau. En plus,  ils réalisent tout le temps que leurs enfants ont passé à piétiner dans l’eau avec tous les microbes que contenait cette eau. Donc,  aucun élève de l’école primaire de Mushasha  n’aura pas envie de porter les chaussures à cause de ces eaux. Tout cela fait partie de ce qui les a inquiétés. C’est pour cette raison que la plupart a  décidé de chercher l’école ailleurs  où il n’y a pas ces inondations. Tout ceci parce que rien n’a été fait pour évacuer cette eau.  Même dernièrement quand il a plu, la rivière Rusizi avait commencé à déborder.  Si cela devrait durer  trois jours, l’eau aurait atteint le quartier », a indiqué un parent.

Jusqu’aujourd’hui, dans différents endroits de cette école primaire de Mushasha c’est l’eau qui domine.  Ce qui risque même d’emporter les infrastructures de la dite école y compris la vie des élèves. « L’eau entoure toujours la cour de l’école. Une partie de ces eaux se trouve derrière l’école. Donc,  les élèves seront obligés de passer dans ces eaux pour atteindre leur classe. Je dirais  même que la petite quantité de cette eau a été diminuée  par le soleil. Mais comme la saison pluvieuse est proche, une telle situation d’inondation va se reproduire. Jusqu’aujourd’hui,  les infrastructures de l’école sont sous l’eau.  Mais comme il y a du fer à béton dans les murs,  peut être que cette école va résister un peu de temps. Mais avec cette saison pluvieuse qui approche, les inondations vont refaire face encore une fois et cette école va se retrouver dans l’eau encore une fois », a poursuivi le parent.     

A ce propos, la rédaction a essayé de contacter l’administrateur de la commune Mutimbuzi mais sans succès.