Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Une épidémie de choléra sévit au camp de réfugiés de Nakivale.

Depuis 5 jours, une épidémie de choléra s’est déclarée au camp de réfugiés de Nakivale en Ouganda. Jusque ce mercredi,  on dénombre 120 cas de choléra.

Les villages des Nyarugugu A, B et C sont ceux déjà touchés par l’épidémie de Choléra au camp de réfugiés de Nakivale en Ouganda depuis les 5 derniers jours. Jusque ce mercredi,  120 cas de choléra avaient été recensés.

Nos sources au camp de  Nakivale indiquent que cette maladie est causée par le manque d’eau potable, le manque d’hygiène, les toilettes publiques débordées et le manque de savons. Les agents de santé communautaire  en collaboration avec les autorités locales ont donné l’ordre de ne pas utilisent l’eau du lac Nakivale. « Le problème, c’est l’eau du Lac Nakivale. L’eau de ce lac n’est pas propre. On n’a donné l’ordre de ne plus utiliser cette eau pour laver. Hier, On a enregistré tous les réfugiés pour qu’aujourd’hui on distribue du matériel comme les bidons et les savons pour l’hygiène », a déclaré un réfugié.

Pour le moment, la distribution en eau aux familles a été augmentée au camp de réfugiés de Nakivale pour préserver plus d’hygiène. « On a augmenté la distribution en eau. Celui qui puisait un ou deux bidons par jour reçoit pour le moment cinq bidons par jour dans cette localité où le choléra sévit pour améliorer l’hygiène dans les toilettes et les maisons », a ajouté notre source.  

Le camp de Refugies de Nakivale en Ouganda abrite plus de 41 milles réfugiés burundais.

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 136 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech