Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Manque d’hygiène au site de rassemblement des déplacés de Muhuta

Les déplacés rassemblés à l’église catholique de la commune Muhuta en  province Rumonge suite aux inondations de la rivière NYAMUSENYI craignent d’attraper les maladies liées au manque d’hygiène. Ils n’ont qu’une seule latrine pour se soulager.

Deux cent dix personnes de 90 familles ont été rassemblées dans une église catholique de Nyamusenyi en commune Muhuta de la province Rumonge.

Nos sources sur place indiquent que  ce site de regroupement est dans un état déplorable d’hygiène. Les sinistrés disent qu’ils risquent d’attraper des maladies  liées au manque d’hygiène s’ils ne trouvent pas d’autres lieux d’aisance supplémentaires. Un des sinistrés raconte. « Une des difficultés rencontrées est le manque de toilettes suffisantes. Ici, il y a une seule toilette. S’y pressent en grand nombre des femmes et des jeunes filles qui salissent cette toilette. Nous avons peur d’attraper des maladies liées au manque d’hygiène. Nous demandons aux humanitaires de nos secourir ».

Un habitant indexe la Croix-Rouge de ne pas leur venir suffisamment en aide et qui se contente uniquement de dresser la liste des sinistrés. Par ailleurs, la confection de cette liste est à la base de la mésentente entre l’administrateur communal et la Croix-Rouge surtout en rapport avec le nombre de personnes à secourir. « La Croix-Rouge n’est même pas venu pour nous fournir des couvertures, des tentes ou autres matériel. Selon des indicateurs, cette situation est due à la mésentente entre l’administrateur et la Croix-Rouge sur le nombre de gens à mettre sur la liste. Nous lançons un appel aux instances, aux autorités, à toute personne susceptible de nous venir en aide. Sinon, nous risquons de mourir avec nos enfants », déplore- t- il.

Même si l’église catholique a réservé un abri à ces sinistrés, le lieu de regroupement n’est pas couvert totalement. Ce qui, indiquent- t- ils, peut causer des affections pulmonaires à cause du froid et par manque de couvertures. Aucune autre organisation humanitaire ne leur est venue en aide. Ces sinistrés demandent  au gouverneur de venir leur rendre visite surtout qu’il est natif de la commune éprouvée.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 171 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech