Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Les résultats des tests à covid-19 se font de plus en plus rares à Bujumbura.

Les résultats des tests à covid-19 prennent du retard pour être disponibles. Ce phénomène s’observe dans différents sites de dépistage de la mairie de Bujumbura. Par conséquent, les personnes dépistées tardent pour connaître leur état sérologique. Pire encore, certaines personnes testées positives ne prennent pas les médicaments leur prescrits.

Actuellement, ce n’est pas facile d’avoir les résultats des tests à Covid- 19 dans les différents sites de dépistages de Bujumbura. Certaines personnes dépistées peuvent passer même toute une semaine sans être informé de leurs résultats. Selon elles, tout cela est dû à l’INSP, l’Institut National de  Santé Publique,  qui retarde, dans la plupart des cas, leurs résultats, comme le témoigne cette source. « Comme il y a beaucoup des gens qui attendent leurs résultats et qu’on utilise une seule machine, il y a ceux qui attendent les récents résultats.  Pour le moment,  on est en train de donner les résultats de la semaine dernière. Le problème se trouve au niveau de l’INSP et c’est là où vient ce retard des résultats ».

L’autre problème dans cette activité de dépistage est celui des voyageurs en provenance de l’extérieur du pays via  l’aéroport Melchior Ndadaye ou via les frontières terrestres qui ne prennent pas de médicaments quand ils sont testés positifs à cette pandémie. « Le problème est que ceux qui se font dépister en provenance de l’étranger, ceux qui entrent par l’aéroport ou et  ceux entrent par les frontières, tous ne prennent pas des médicaments quand ils sont testés positifs à la covid-19 », ajoute notre source. 

Enfin, les sources de la RPA indiquent qu’il y a des gens qui n’obtiennent jamais les résultats de leurs tests et cela ne les empêche pas de continuer à vaquer à leurs activités sans observer la distanciation sociale.

La rédaction de la RPA n’a pas pu contacter le ministre de la santé publique, Thaddée NDIKUMANA, pour s’exprimer à ce propos.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 634 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech