Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

La Covid- 19 est devenue une poule aux œufs d’or pour les policiers de Bujumbura.

Les policiers  participent  dans la violation des mesures de lutte contre le corona virus. En mairie de Bujumbura, les policiers demandent des pots de vin dans les bars pour les laisser travailler sans observer les mesures barrières.

Durant les heures avancées de la nuit, les policiers  s’adonnent à la manipulation du protocole national de lutte contre la pandémie à corona virus  pour remplir leurs poches. Ils ordonnent aux patrons des cabarets et des boîtes de nuit d’éteindre la musique et de fermer conformément aux mesures arrêtées.  Ces responsables  s’exécutent. C’est  à moment-là que commencent  des discussions qui ne dépassent pas  une dizaine de minutes. Notre source révèle qu’un montant d’au moins deux cent mille francs  est donné aux policiers  et ces derniers laissent ces patrons  continuer de travailler normalement.

Les  bars  et  boites  de nuit  les plus fréquentés sont les plus visés surtout les jours de fin de semaine. Une fois l’argent empoché,  ces policiers font le tour de plusieurs autres endroits, précise notre source. 

Certains patrons  de ces cabarets et boîtes de nuit disent  qu’ils sont obligés   de les corrompre  pour  pouvoir continuer leur travail.  Toutefois, ils affirment  qu’ils travaillent à perte  puisque les injonctions de lutte contre la COVID 19   sont données  par différentes autorités et chacune veut en tirer profit.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 260 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech