Jusque ce lundi jour de la rentrée scolaire, le dépistage des élèves de l’internat continuait.

L’activité de dépistage de la covid-19 pour les élèves internes ne s’est pas bien déroulée comme prévu en mairie de Bujumbura. Alors que le ministère de la santé publique avait ordonné que chaque élève se présente après avoir fait le test, bon nombres d’élèves qui fréquentent les écoles à régime d’internat attendaient toujours jusqu’à ce lundi que leur tour arrive. Ce qui fait qu’ils n’ont pas pu se présenter à temps à l’école.

Depuis vendredi de la semaine dernière, il s’observait dans différents centre de dépistage de la mairie de Bujumbura de longue files d’attente des élèves de l’internat qui voulaient se faire dépister surtout que la rentrée scolaire était fixé à ce lundi. Cette activité ne s’est pas bien déroulée. Jusque ce lundi, beaucoup d’élèves n’avaient pas encore été testés à cause de leur surnombre. Certains d’entre eux indiquent que le ministère de la santé ne leur pas donné du temps suffisant. « Hier,  le dépistage était toujours en cours car  ils étaient très nombreux. En plus,  on a donné peu de jours. Partout où on fait le dépistage, il y avait de  longues files d’attente. Que ce soit au Bon Accueil et ailleurs, il y avait partout beaucoup d’élèves jusqu’au soir. Moi-même avec un élève qui devrait se rendre à Bubanza. nous nous sommes  présentés  ce dimanche à 11 heures mais on nous a dépisté à 17 heures. On y a laissé même d’autres qui étaient en attente », a déclaré un élève.

Les conséquences suite de ce surnombre d’élèves qui voulaient se faire dépister n’ont pas tardé à se faire manifester. Certains élèves des écoles à régime d’internat ont du s’absenter à l’école. Les parents disent que le gouvernement devrait prendre ce genre de décision bien avant le temps. « L’autre constant est que le dépistage des élèves n’a pas été terminé et par conséquent beaucoup n’ont pas pu se présenter à l’école. Je suis  passé même au Bon Accueil.  On est en train de dépister les élèves et les enseignants seulement. Nous demandons au gouvernement de prendre ce genre de  mesures avant et pas à la dernière minute », conseille un parent. 

A chaque élève de l’internat dépisté a été octroyé un certificat prouvant qu’il a été testé la Covid-19.  C’est le dit certificat qu’il montre avant d’entrer dans les enceintes de son école.