Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Choléra : La population de Rugombo toujours en alerte malgré la régression de la maladie

Choléra : La population de Rugombo toujours en alerte malgré la régression de la maladie

26 cas de choléra ont été identifiés à Rugombo depuis décembre 2022. La propagation de cette maladie dans cette commune de la province Cibitoke est en baisse par rapport aux mois précédents. La population dénonce toujours le manque de l’eau potable.

C'est l’eau sale de la rivière Nyakagunda qui est utilisée par les habitants du secteur Rubuye en commune Rugombo de la  province de Cibitoke. Le manque d’eau potable observé depuis un certain temps  dans différentes localités de la commune Rugombo est l'une des principales causes de la propagation du choléra. Depuis le mois de décembre, 26 personnes atteintes de choléra sur les collines de Mparambo 1 et 2, Munyika 1 et 2 ainsi que la colline de Samwe ont été reçues et soignées au centre de santé de Rugombo.

La sensibilisation de la part des responsables du domaine de la santé, en collaboration avec l’organisation Médecins sans frontières, les animateurs communautaires ainsi que les responsables administratifs, sur le respect des mesures d’hygiène, a apparemment réduit la vitesse de propagation de l'épidémie.

La Croix Rouge continue la distribution d’eau potable et la pulvérisation des ménages sur les collines affectées et ses environs.

Les informations en provenance de la commune de Rugombo et confirmées par certaines autorités administratives indiquent qu’il n’y a pas de nouveaux cas de choléra enregistrés ces derniers jours.

Le recul de la maladie ne tranquillise pas pourtant la population

Les inquiétudes ne manquent pas au sein des habitants de la commune Rugombo à cause du problème de pénurie d’eau potable. Un habitant du secteur de Rubuye fait savoir que la pauvreté àlaquelle ils font face ne leur permet même pas de s’acheter du savon. "Nous avons peur du choléra qui est dû surtout au manque d’hygiène. Nous n’avons pas d’eau potable, les robinets sont à sec et nous nous contentons de ce qu’on a. Ici à Rubuye, la situation n’est pas tranquillisante si vous voyez l’état des restaurants et des cabarets. Il faut qu’on nous donne l’eau potable et en quantité suffisante. Autre chose, il faut nous offrir des savons pour la toilette et la lessive parce que la saleté peut causer la multiplication des maladies."  

Les responsables administratifs en commune de Rugombo confirment ces informations en rapport avec le manque d’eau potable qui est, en grande partie, à l’origine de l’apparition de l’épidémie de choléra. En attendant que la REGIDESO trouve la solution à ce problème, ils demandent à la population de faire bouillir l’eau des rivières avant de la boire.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 457 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech