La zone Gatumba menacée par les eaux de la rivière Rusizi et du lac Tanganyika

La rivière Rusizi est sortie de son lit et a envahi certains ménages de la zone Gatumba. Le bilan provisoire des dégâts est de 16 maisons détruites et plusieurs effets ménagers endommagés. La zone Gtaumba est également menacée par les crues du lac Tanganyika.

Les collines les plus touchées par ces eaux de la rivière Rusizi sont Kinyinya 1 et Kinyinya 2, riveraines de cette rivière. Les habitants de la zone de Gatumba déplorent les dégâts énormes causés par ces eaux de la rivière. Cet habitant de la zone Gatumba raconte. « Nous sommes vraiment dans une désolation totale. 16 maisons sont détruites. Les gens cherchent comment sauver certains effets ménagers qui restent car nombreux sont endommagés. La rivière Rusizi a débordé et s’est déversée sur les collines Kinyinya 1 et 2. Les inondations arrivent à l’endroit communément appelé maison verte et à l’Eglise Emmanuel et menacent la colline Muyange. C’est grave ».

 

Certains habitants de cette localité dont les maisons ne sont pas encore détruites demandent aux personnes habilitées de pulvériser les eaux souillées par les déchets des toilettes. Sinon, ils craignent d’attraper les maladies de mains sales. « Nous demandons aux autorités de faire tout pour envoyer les gens pour pulvériser ces eaux car les toilettes ont été détruites et les eaux se sont mélangées à des déchets », insiste un habitant.

 

Ces habitants de Gatumba craignent également la montée des eaux du lac Tanganyika. Ces dernières menacent déjà certaines collines de cette zone. Ils demandent au gouvernement de les déménager dans un autre endroit avant qu’ils ne soient pas emportés par les eaux de cette rivière et de ce lac. « Le lac Tanganyika a aussi débordé et ses eaux ont inondé les collines Mushasha 1 et 2. Les eaux atteignent presque la route Bujumbura-Gatumba. Face à ces inondations, nous demandons au gouvernement de nous délocaliser vers un endroit où nous ne pouvons pas courir des risques pareils », conclut un habitant.

 

Le mois dernier, le gouvernement a déménagé certains habitants de la zone Gatumba vers le village de la paix de Maramvya suite également aux inondations.

 

A ce propos, nous avons joint par téléphone Hussein Ntahetwa, chef de zone Gatumba, mais il n’a pas voulu s’exprimer.