Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

L’accès au Lycée Communal de Kinyinya reste problématique suite aux inondations.

Les enseignants du Lycée communal de Kinyinya en commune Mutimbuzi de la province Bujumbura demandent aux autorités communales de trouver une  solution  aux inondations qui menacent les bâtiments de cette école. A 4 jours de la rentrée scolaire 2022-2023, les efforts déjà fournis par les parents et les élèves pour canaliser l’eau ont été vains.        

Les immeubles abritant le Lycée communal de Kinyinya situé en commune Mutimbuzi de la province  Bujumbura sont pour le moment encerclés par les eaux, résultat des inondations dues à la montée du lac Tanganyika  ainsi que le débordement  des rivières Mpanda et Rusizi. Ces eaux  ont même déjà  pénétré à l’intérieur de certaines salles de classes. A 4 jours   de la rentrée  scolaire, certains  enseignants prestant à cette école craignent de ne pas être capables de franchir les portes des salles de classe. « Même si la rentrée  scolaire approche, nous, enseignants qui prestons au Lycée communal de Kinyinya, avons beaucoup de problèmes. Vous savez qu’il pleut beaucoup  au  mois de septembre. Il est très difficile  de quitter la route  goudronnée qui passe devant l’endroit dénommé chez Serges pour atteindre le Lycée  communal de  Kinyinya. Il n’y a vraiment pas aucun point de passage. L’école  a été complètement inondée par des eaux, des eaux  qui sont pas été absorbées même pendant la saison sèche», a indiqué un des enseignants. 

Ces enseignants indiquent que même  les efforts  fournis par les parents et les élèves pour créer le passage à cette eau ont été vains. Ils demandent alors l’intervention  des autorités communales. « Il y a quelque temps, les élèves en collaboration avec les parents avaient essayé de faire dévier ces eaux à l’aide des sacs remplis de sable. C’était dans le but de chercher  comment les enseignant et élèves puissent accéder aux bâtiments scolaires. Malheureusement, leurs efforts ont été vains car les eaux  ont continué à monter avec pression. Autre chose, les  déchets en provenance des toilettes ont débordé et nous craignons d’attraper des maladies. Ce qui serait mieux, c’est qu’on nous cherche  un autre endroit pour construire des écoles préfabriquées afin que les élèves  puissent continuer à  bien étudier. Nous demandons alors que  la commune  trouve  solution à ce problème qui  hante cette école», a- t- il ajouté.

A ce sujet, la rédaction de la RPA n’a pas pu joindre Siméon Butoyi, administrateur de la commune de Mutimbuzi, pour recueillir sa réaction.   

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 334 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech