Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

De l’insalubrité signalée à l’Université du Burundi.

Depuis plus de quatre mois, il s’observe une  insalubrité dans les enceintes du campus Mutanga  de l’université du Burundi. Les toilettes sont très sales et des mouches y pullulent. Les étudiants craignent d’attraper les maladies des mains sales.

Les latrines en état lamentable  au campus de Mutanga sont  surtout celles des facultés d’Economie et celles de la faculté des lettres et sciences humaines. Les étudiants de ce campus indiquent ils n’ont pas où se soulager car leurs latrines sont très sales. Ce sont des mouches qui les accueillent lorsqu’ils entrent dans ces latrines. L’un des étudiants témoigne. « On a des latrines qui sont trop sales. Toute une journée peut se passer sans qu’on les nettoie. Ce sont les mouches et des déchets qui s’y observent. On ne peut pas avoir un espace où mettre le pied. A vrai dire, on va attraper des maladies. C’est très dommages », se lamente un étudiant.

En plus de cette insalubrité, certaines infrastructures sont abimées dont certaines salles de classes qui n’ont ni portes ni  fenêtres. « Il y a des infrastructures qui sont en mauvais état. Par exemple, celle de la faculté des sciences humaines.  Certaines salles  n’ont pas de fenêtres  et d’autres n’ont pas de portes. Dans ce campus,  il y a même des chambres qui sont très sales. Franchement, ce n’est plus la même université d’autrefois qui était renommée comme une école d’excellence. C’est très honteux », ajoute cet étudiant.

Les étudiants de ce campus demandent aux personnes habilitées de trouver une solution à cette problématique de l’insalubrité car si rien n’est fait dans l’immédiat, ils vont attraper les maladies de mains sales. Ils demandent également que les bâtiments endommagés soient réhabilitées.

A ce propos, la rédaction a contacté Sanctus NIRAGIRA, Recteur de l’université du Burundi,  et après avoir appris l’objet de l’appel, il l’a raccroché.

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 170 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech