Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Paralysie des activités commerciales sur la frontière burundo-congolaise de Gatumba

Paralysie des activités commerciales  sur la frontière burundo-congolaise de Gatumba

Le commerce transfrontalier Burundi-RDC est suspendu depuis ce vendredi 05 janvier  du côté de  la frontière de Gatumba .  Les congolais  ont  refusé  l'entrée des marchandises en provenance du Burundi. Ils exigent l’enlèvement de la barrière de Rugarika car les agents de la documentation du Burundi se trouvant sur cette barrière  confisquent  les objets des congolais, même ceux qui ne sont pas à vendre.

 Cette paralysie des activités commerciales entre le Burundi et la République Démocratique du Congo  sur le poste frontalier  de Gatumba est due au mauvais traitement que subissent les commerçants congolais au niveau de la barrière se trouvant à l’endroit appelé Rugarika, c’est du côté du Burundi dans la zone Gatumba, commune Mutimbuzi de la province Bujumbura.

Les commerçants Congolais affirment qu’ils sont dépouillés de tous leurs objets à ladite barrière par des agents du service national des renseignements burundais.‘’Jusqu’ à présent nous ne savons pas les marchandises autorisées au Burundi, et celles  qui ne le sont pas  pour au moins nous permettre de  nous conformer à leur règlement.’’ Déclare Vumilia Kwibe, la présidente de la coopérative des petits commerçants transfrontaliers d’Uvira.

Ces commerçants congolais pointent du doigt un prénommé Gervais, responsable de la barrière de Rugarika. Cet agent du service burundais des renseignements confisque tout.  ‘’ Que ce soit une bouteille d’huile de cuisson, que ce soit deux kilogrammes de viande, des habits, l’agent  prénommé Gervais ne laisse rien.’’ Dénonce  Kwibe.

Cette révolte congolaise est la deuxième dans une période de trois mois. En septembre 2023, les commerçants congolais avaient également bloqué l’entrée des marchandises en provenance du Burundi, pour la même raison.

Les petits commerçants congolais et burundais qui traversent la frontière de Gatumba sollicitent l’intervention du Président de la République du Burundi, le service national des renseignements dépendant directement de lui.

                                                                                        

 

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 475 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech